Un road trip à Majorque, sur la côte nord

par Pierre
7 commentaires
Coucher de soleil à Majorque en Espagne.

Si l’île de Majorque évoque surtout pour vous le tourisme de masse, vous risquez d’être bien surpris par la plus grande île des Baléares ! Car si effectivement certains secteurs se sont dévolus corps et âme à la plage, à la fête et aux excès, le reste de Majorque est tout simplement enchanteur. Nous vous proposons ici un road trip à faire en voiture de location dans la région la mieux préservée de l’île : sa côte nord, accidentée, spectaculaire et authentique.

 

Île de Majorque : infos pratiques

 

Présentation de Majorque

Majorque est la plus grande et la plus peuplée (près de 900 000 habitants) des îles de l’archipel espagnol des Baléares. Sa capitale est Palma de Majorque.

Au fil de son histoire, toutes les civilisations de la Méditerranée ou presque se sont installées sur son sol. Mais Majorque est particulièrement imprégnée par la culture catalane et sa langue, le catalan.

 

Quand visiter Majorque ?

Les Baléares sont typiquement méditerranéennes. Il y fait très beau et il peut y faire très chaud en été (jusqu’à 30°C de moyenne et de rares pluies). Hors saison, Majorque se révèle sous un autre visage : verdoyant, doux et paisible.

L’île a la particularité de bénéficier d’un public assez fidèle : nombreux sont les touristes qui y reviennent régulièrement, et à des saisons différentes.

Il faut dire qu’en plus de ces multiples possibilités de découvertes, les Baléares sont accessibles en peu d’heures de vol à partir de la majorité des pays d’Europe, et qu’elles se visitent facilement en couple, en famille ou entre amis.

 

Road trip à Majorque

Majorque mesure approximativement 100 kilomètres sur 80.

Notre road trip en voiture de location est une boucle de 300 kilomètres, au départ et à l’arrivée de la capitale de l’île : Palma de Majorque. Comptez deux à trois jours pour en profiter pleinement (Sóller-Port de Sóller et éventuellement Port d’Andratx sont des étapes idéales).

La côte nord de Majorque est composée d’un relief montagneux, les routes sont donc sinueuses – mais les panoramas sur la montagne et la mer sont magnifiques. Il n’est donc pas possible d’y rouler très vite.

Les routes sont en bon état, les stations-service nombreuses. Il n’y a aucune difficulté particulière pour circuler et se repérer. En haute saison, les stationnements sont bien remplis mais vous trouverez toujours une place.

Si vous souhaitez louer une voiture à Majorque en période estivale, pensez à la réserver en amont si possible : la demande est en effet assez forte pour cette période.

 

Les étapes de notre road trip à Majorque

 

 

1️⃣ Palma de Majorque

C’est la capitale de l’île de Majorque et de l’archipel des Baléares, mais aussi l’une des plus grandes villes d’Espagne avec ses 400 000 habitants.

Pour une bonne partie des millions de touristes qui débarquent sur l’île chaque année, elle se résumera à une porte d’entrée ou à une visite éclair. Pourtant, elle a su garder son authenticité et on peut même y trouver des rues calmes…

La cathédrale de Palma de Majorque derrière une rangée de palmiers.

L’imposante cathédrale est l’un des trésors de Palma de Majorque.

La cité, comme toute la baie, est dominée par la masse extraordinaire de la cathédrale médiévale (une des plus grandes d’Europe), mais vous pourrez aussi découvrir les palais de l’Almudaina ou de Bellver. Vous pourrez aussi profiter de l’animation des rues et des terrasses. Au rayon des incontournables, il y a le café de C’an Joan de S’aigo et ses chocolats chauds, et si il fait trop chaud, vous trouverez sans problème une glace à l’amande typique des Baléares…

À lire aussi → Osez un week-end à Palma de Majorque !

 

2️⃣ Port d’Andratx

Comme une grande partie des villes majorquines, Andratx se situe un peu en retrait de la côte : souvenir de l’époque où les pirates sillonnaient la Méditerranée et menaçaient sans cesse les rivages.

Vue d'un port depuis la mer à Majorque.

Port d’Andratx est le plus beau port de plaisance de Majorque.

Pour voir la mer, il faut donc aller à Port d’Andratx, qui est considéré comme l’un des plus beaux ports de plaisance des Baléares. Niché au creux de collines verdoyantes, il offre une ambiance et un charme très méditerranéens. S’il n’offre rien de particulier à visiter, on prend plaisir à admirer son site magnifique et à flâner dans ses rues.

Si vous le pouvez, allez-y en début de soirée, lorsque Port d’Andratx retrouve un peu de son calme, et profitez de ses terrasses…

 

3️⃣ À travers la Serra de Tramuntana

La Serra de Tramuntana est donc la principale chaîne montagneuse de Majorque, qui occupe tout son flanc nord et qui culmine au Puig Major (1445 mètres d’altitude). Elle est un somptueux balcon sur la mer, avec un décor de montagnes, de vallées, de canyons parfois. Il n’est pas rare de la voir recouverte de neige en hiver.

Vue d'une chaîne de montagnes à Majorque.

La Serra de Tramuntana incarne la Majorque sauvage : une autre Majorque !

Ici, nous sommes vraiment dans une autre Majorque : ces reliefs accidentés ont été préservés de l’urbanisation et on y voit des paysages et des villages préservés. Ce n’est pas pour rien que la Serra de Tramuntana a été classée par l’Unesco sur sa liste du Patrimoine Mondial.

Pour la découvrir, vous emprunterez sans doute la Ma-10, une route en lacets qui longe la côte et permet d’en découvrir les centres d’intérêt, comme la Torre del Verger, une tour de guet construite en 1579 – toujours les pirates…

 

4️⃣ Sóller

Au pied de son majestueux amphithéâtre montagneux, Sóller et ses 10 000 habitants sont une halte accueillante et vivante sur votre route. La ville est réputée pour ses oranges, ses citrons et ses olives, que vous pourrez retrouver dans les assiettes de ses restaurants. Son vieux centre avec ses ruelles, qui se déploient autour de la Plaça de sa Consitutió, sont vraiment agréables.

Une église et une vieille maison à Majorque.

Sóller est une charmante petite ville nichée au creux de la montagne.

Pour faire trempette, direction Port de Sóller, à trois kilomètres de Sóller. C’est une station balnéaire à taille humaine et plutôt sympathique, dans un beau cadre naturel.

 

5️⃣ Le Puig Major

Au débouché de Sóller, vous grimperez à nouveau dans la montagne. Vous y découvrirez alors les eaux turquoises de l’Embassament de Cúber, qui est en réalité une réserve artificielle d’eau douce pour les besoins de Palma de Majorque.

Vue d'une montagne se reflétant dans un lac à Majorque.

Le Puig Major se mirant dans l’Embassament de Cúber.

Le lac est dominé par la silhouette triangulaire du Puig Major, le point culminant de Majorque et des Baléares (1445 mètres d’altitude). Malheureusement, il est impossible de suivre la route en lacets qui y accède : elle est réservée à la station militaire qui en occupe le sommet.

 

6️⃣ Torrent de Pareis

Après le lac suivant, celui de Gorg Blau, une bifurcation vous conduira via une spectaculaire route en lacets vers un des sites les plus impressionnants de Majorque : le Torrent de Pareis, un torrent à sec la plupart du temps, et qui a dessiné un véritable canyon dans la montagne. Il se jette dans la mer dans une percée assez vertigineuse entre deux falaises, où il est possible de se baigner.

Vue de la plage de Sa Calobra à Majorque.

Au débouché du Torrent de Pareis, la plage de Sa Calobra est sans aucun doute la plus spectaculaire de Majorque !

Moins abrupte mais idéale pour se baigner tranquillement : la Cala Tuent, non loin de là.

 

7️⃣ Le monastère de Lluc

On ne sait parfois s’il s’agit d’un monastère ou d’une véritable petite ville, tant les services proposés y sont nombreux. En 1229, un berger aurait trouvé une statue en ces lieux, et les Majorquins (et les touristes) y accourent depuis cette époque. En tout cas, les voûtes baroques de l’église offriront une fraîcheur bienvenue en cas de forte chaleur – tout comme l’un des bars-restaurants du site.

Intérieur d'une église à Majorque.

Le monastère de Lluc est très cher au cœur des Majorquins.

 

8️⃣ Pollença

Pollença n’est pas une très grande ville (un peu plus de 15 000 habitants) mais elle s’avère très jolie. Vous trouverez quelques rues charmantes autour de la Plaça Major et de son église Santa Maria dels Àngels, un curieux petit pont remontant à l’époque romaine, des terrasses agréables…

Vue d'une placette dans une ville de l'île de Majorque.

Dans le vieux Pollença, dominé par le Puig de Maria.

N’hésitez pas non plus à gravir les 365 marches du Carrer del Calvari, le grand escalier qui conduit à la petite église du même nom, et qui offre un beau point de vue sur la cité.

 

9️⃣ Le cap Formentor

Il est temps, après Pollença, de prendre la direction du cap Formentor. Celui-ci est une péninsule étroite, d’une dizaine de kilomètres de long, s’avançant dans la mer et marquant l’extrémité nord de Majorque.

Vue d'un cap plongeant dans la mer à Majorque.

Le cap Formentor est la figure de proue de Majorque.

De part et d’autre, vous trouverez quelques belles plages pour une faire une pause, comme Cala Sant Vincenç, Port de Pollença ou Cala Pi de la Posada.

Mais c’est aussi et avant tout une superbe route en lacets à travers les rochers et la pinède, qui débouche sur un somptueux décor de falaises plongeant en à-pic dans la Méditerranée.

 

🔟 Inca et Binissalem

Sur la route du retour vers Palma de Majorque, vous pouvez vous arrêter à Inca et Binissalem. Les deux cités “de la plaine” sont réputées pour leur savoir-faire. La première est passée maître depuis longtemps dans l’art du cuir – la célèbre marque Camper est une entreprise majorquine, par exemple. Vous y trouverez de nombreuses échoppes de chaussures.

Vue d'une rue à Binissalem sur l'île de Majorque.

Ambiance à Binissalem, capitale du vin de Majorque.

Quant à Binissalem, elle est le cœur de la Majorque viticole. Les quelques centaines d’hectares de cépage moll et manto negro produisent respectivement un vin blanc et un vin rouge qui gagnent peu à peu en réputation.

 

Banniere-Majorque

 

Crédits photo : couverture, Palma de Majorque, Port d’Andratx, Serra de Tramuntana, Sóller, Puig Major, Torrent de Pareis, Lluc, Pollença, Cap Formentor, Binissalem.

7 commentaires

7 commentaires

Annaick 15 février 2018 - 20:03

Bonsoir Pierre,
En combien de temps avez vous fait votre itinéraire? J’essaye de prévoir un petit road trip … entre 4 et 7 jours.

Merci

Répondre
Pierre 16 février 2018 - 8:32

Bonjour Annaick, ce road trip sur la côte nord de Majorque avait été fait en deux jours. C’était plutôt suffisant d’après moi. Après, si vous sillonnez le reste l’île, vous arriverez sans problème à plus de 4 jours. Pierre

Répondre
Ra 6 février 2018 - 14:37

Bonjour,

Je souhaiterais passer quelques mois voir plus à Majorque, pourriez-vous me conseiller un site pour louer un logement pour une longue période pas forcément meublé.

Merci

Répondre
France 13 juillet 2017 - 20:24

Bonjour Pierre,
Merci également pour ces supers infos ! Pourriez-vous préciser à quels endroits aviez-vous pris les hôtels (de manière à pouvoir visiter ces beaux sites sans trop de voiture sur une même journée) ? Merci d’avance à vous !

Répondre
Pierre 14 juillet 2017 - 7:29

Bonjour, merci pour votre message 🙂 Je ne sais pas combien de temps pour comptez prendre pour parcourir la côte nord de Majorque. En deux jours à partir de Palma, vous pouvez faire une halte d’une nuit à Sóller : c’est une jolie localité assez centrale. Bien à vous, Pierre

Répondre
OPHELIE 15 mars 2017 - 9:04

Salut Pierre, Merci pour ton beau reportage sur le Nord de l’île !!! Ca donne vraiment envie.
Pourrais tu nous conseiller des hôtels que tu aurais testés pendant ton voyage ? Ou sinon :
Penses tu qu’il vaut mieux loger une semaine sur Palma (pour profiter des connexion et sa position « centrale » ou bien voyager et loger de ville en ville ? en terme de connexion en bus/train ?
Merci d’avance !!
Et en espérant que la page est toujours active ^^

BESOS

Répondre
Pierre 15 mars 2017 - 9:26

Bonjour Ophélie, merci pour ton commentaire 🙂 Oui oui la page est toujours active !
Pour répondre à tes questions, je dirais : tout dépend de ce que tu veux faire à Majorque. Si c’est plutôt pour profiter des (belles) plages, je te conseillerais de rester dans le même hôtel, mais pas à Palma. Pour schématiser un peu : côte nord = sauvage, côte ouest = familial, côte sud = touristique. Si c’est pour un séjour plus culturel, oui plutôt se servir de Palma comme point de base. Pour partager une sélection d’hôtels, je laisse peut-être les autres lecteurs le faire. Personnellement cela remonte à assez loin et beaucoup de choses ont dû changer depuis.
Concernant les connexions : il y a trois lignes de trains à Majorque, qui relient Palma à Sóller, Sa Pobla et Manacor. C’est peut-être sympa à faire (surtout celui qui va à Sóller), mais ce n’est pas un moyen de transport qui t’aidera vraiment à découvrir l’île. Le réseau de bus est bien sûr plus développé, mais les durées de trajets et les correspondances sont souvent fastidieuses.
Le meilleur moyen de visiter Majorque est la voiture, soit de location, soit la tienne (il y a des ferries qui relient Barcelone à Palma ou Alcúdia, au nord de Majorque).
N’hésite pas si tu as d’autres questions ! Et en tout cas super choix de destination. Tu y pars bientôt ?
Pierre

Répondre

Laissez un commentaire