Road trip aux USA : le guide des péages

par Invité
3 commentaires
Vue aérienne d'une autoroute aux USA.

Vous préparez un road trip aux USA ? Alors la question des péages est peut-être venue à votre esprit. Sont-ils nombreux outre-Atlantique ? Où les trouve-t-on ? Comment les payer ? Comment les éviter ? Voici notre guide des péages aux USA.
 

 

Environ 8000 kilomètres de routes à péage aux USA


Si vous êtes habitués aux routes françaises et aux grands axes souvent payants, les États-Unis auront tout l’air d’un paradis pour vous. En 2015, il existait environ 8000 km de routes à péage outre-atlantique. Sur 6,5 millions de kilomètres de route, cela laisse de la marge pour rouler gratuitement.

Il peut s’agir d’autoroutes entières, de lignes express, de tunnels ou de ponts, comme le très célèbre Golden Gate bridge, dont on parle un peu plus loin. Tous les États n’en abritent pas. Ainsi, pas de péages en Arizona, au Montana, au Tennessee, au Nevada ou au Nouveau-Mexique. On en trouve en revanche en Floride, en Californie, au Texas ou dans le nord-est des États-Unis. N’hésitez pas à vérifier où il en existe avant de partir (↘️ toutes les infos ici).
 

Paiement des péages aux USA : un système complexe


Si pour certains péages, le paiement en cash est encore possible à la barrière, le système électronique à lecture de plaques s’est démocratisé à travers le pays. Le problème, c’est que chaque État ou région a une méthode bien à lui pour faire payer les péages :

  • Ainsi, dans le nord-et du pays (16 États), c’est le système E-ZPass qui est utilisé.
  • En Floride, Géorgie et Caroline du Nord, c’est le SunPass.
  • En Californie, le FasTrak.
  • Dans l’État de Washington, Good to Go.
  • L’I-Pass en Illinois.
  • Les EZ Tag, TX Tag et Tolltag au Texas…

Nous vous conseillons de bien vous renseigner en amont suivant les États que vous allez traverser et les routes que vous allez emprunter.
 

Autoroute dans une ville aux USA.

Il est parfois difficile de savoir si on se trouve sur une section à péage… © Lost in the USA

 

Péage aux USA : chaque compagnie a ses règles et ses tarifs


Comment faire avec votre compagnie de location de voitures ? Toujours l’évoquer au moment de votre passage au guichet lors du retrait du véhicule. Ces dernières vous proposeront la gestion des péages, souvent contre un forfait journalier, plus le paiement des péages. Mais attention, vous payez ce forfait même les jours où vous n’emprunterez pas de routes à péage. Dura lex sed lex.

Voici les politiques des principales compagnies :

  • Alamo, National et Enterprise : issues du même groupe, ces compagnies facturent 3,95 $ par jour (montant bloqué à 19,75 $ par location) plus le montant des péages.
  • Avis et Budget : même chose ou presque. 3,95 $ par jour (maximum fixé à 19,75 $ par mois) plus le montant des péages au tarif du cash
  • Hertz et Advantage : place à PlatePass, un système de paiement électronique automatique. Son prix : 4,95 $ par jour (24,75 $ maximum par location) plus le prix des péages au tarif cash le plus élevé ou au prix du paiement par lecture de plaque
  • Dollar et Thrifty : elles proposent également le système PlatePass, à évoquer lors de la prise du véhicule. Le tarif n’est pas indiqué sur les site de ces compagnies. Si vous n’utilisez pas le système et vous laissez la compagnie régler les péages, les frais sont importants. 15 $ de frais d’administration par péage (ou 9,99 $ en Floride, montant plafonné à 90$ par location) plus le montant de péages.
  • Fox Rent a Car : encore le système PlatePass. Les tarifs sont les suivants. 8,99 $ par jour (maximum de 134,85 $ par location) à Fort Lauderdale, Miami et Fort Myers (Floride), 7,49 $ par jour (maximum de 112,35 $ par location) à Orlando (Floride), 6,99 $ par jour (maximum de 104,85 $ par location) à Tampa (Floride), 11,49 $ par jour (maximum de 172,35 $ par location) en Californie, au Colorado, au Texas et dans l’État de Washington, 12,99 $ par jour (maximum de 194,85 $ par location) en Illinois (Chicago)
  • Silvercar : cette compagnie de location spécialisée dans les Audi ne fait payer que le montant des péages.
  • Sixt : la compagnie propose l’Express Toll Service, dont le prix et la disponibilité varient suivant les États (autour de 7,99 $ par jour). Si vous ne l’utilisez pas, Sixt prend 5$ par péage (plus le montant du péage)

 

Gérer soi-même le paiement des péages aux USA ?


Peut-on se débrouiller seul ? Oui, bien sûr mais cela demande un peu de travail. Il faut s’inscrire directement sur les sites d’E-Pass, SunPass ou FasTrak par exemple, créer un compte en ajoutant la plaque d’immatriculation de votre véhicule et vos coordonnées bancaires.

Prenons l’exemple de la Floride qui compte de nombreuses routes à péage (Florida Turnpike, Beechline Expressway, I-75 ou I-595). Si vous pensez emprunter ces routes plusieurs fois, avoir un transpondeur SunPass (20$ plus taxes) pourrait être une bonne idée. Il est possible de l’acquérir en ligne ou sur place dans des magasins très connus comme CVS, Walgreens, Publix. Un pass vous permet d’économiser environ 25% du montant des péages.

Dans certains États, vous pouvez également payer grâce à votre plaque 5 jours avant et jusqu’à 5 jours après votre passage au péage.

Surtout, attention, pensez bien à évoquer cela avec votre loueur (« What is your toll program ? ») ou à gérer correctement vos paiements. Que risquez-vous ? Que la compagnie de location de voiture vous prélève le montant du péage directement sur votre compte (elle a un empreinte de votre CB), accompagné de frais de dossiers souvent très salés. Par exemple, comme évoqué plus haut : Dollar et Thrifty prélèvent 15$ (9,99 en Floride) par péage de frais d’administration, auxquels il faut ajouter le prix du péage. Si ces frais sont plafonnés à 90 $ par location, cela représente un budget conséquent.
 

San Francisco : le cas particulier du Golden Gate


C’est probablement l’un des péages les plus utilisés par les road trippers en voyage dans l’ouest américain. Le mythique Golden Gate, reliant la péninsule de San Francisco au comté de Marin, à la frontière entre la baie et l’océan Pacifique, est en effet payant… dans un seul sens : nord-sud (si vous entrez dans San Francisco). Le prix est de 8$ pour les motos et les voitures.

Le Golden Gate à San Francisco.

Le Golden Gate est un must (payant) pour les road trippers… © Lost in the USA

Depuis 2013, il n’y a plus de guichets et le système est entièrement électronique. Comment payer ? Deux possibilités. Soit vous faites confiance au programme « péages » de votre compagnie de location de voitures, soit vous vous en chargez vous-mêmes. Dans ce cas, il faut ↘️ se rendre sur ce site, avoir le numéro de votre plaque, et régler entre 48 heures avant et 48 heures après votre passage sur le pont.
 

Éviter les péages aux USA, c’est facile


Pourquoi payer ? Au regard de leur faible nombre, il est souvent facile d’esquiver les péages en misant sur les routes secondaires, pour des trajets qui ne vous prendront que quelques minutes de plus. La plupart des GPS, Waze ou Google Maps par exemple, proposent une option pour éviter les routes à péage.
 
 

À propos des auteurs

Delphine et Jean-Philippe sont deux journalistes lyonnais fous amoureux des USA. Ils parcourent inlassablement le pays-continent depuis 2008 et partagent leur passion et leurs expériences road trip sur leur blog ↘️ Lost in the USA, devenu une référence pour tous ceux qui préparent un voyage aux États-Unis.

3 commentaires

3 commentaires

Akira 16 octobre 2019 - 23:18

Merci pour ce tuto, dommage que pour aller au Parc Yosemite nous soyons obligé de passer par un péage par exemple.
Auquel cas cet article fût d’une grande aide 🙂

Répondre
michele lopitaux 15 août 2019 - 17:12

En sortant de l’aéroport de los angeles y a t il un péage?
en californie, sur la 1, 101 580, A5, 41, 198, 58, A15, 178, A40, A15, 180, 160, 163, 89, A10 y a t il des péages sur ces routes.??
Merci pour vos réponses
Michele

Répondre
My Travel Blog 14 janvier 2019 - 13:57

Merci pour cet article instructif.

Répondre

Laissez un commentaire