Italie : mes plus belles étapes dans les Pouilles

par Invité
0 commentaire
Maisons au bord de la mer en Italie.

Tout au fond de la Botte, nichée dans le talon de lItalie, la Puglia est une terre de bout du monde, une région de confins. Porte maritime vers la Grèce ou les Balkans, cette vaste région est riche d’identités qui changent avec les couleurs de la terre, blanche, rouge, noire, grise ou brune au gré de ses vallées et de ses côtes. Marquée par la culture du Mezzogiorno et par le sceau du royaume des Deux-Siciles, les Pouilles ne ressemblent pourtant pas à ses voisines la Campanie, la Calabre ou la Basilicate. Dans les terres ou le long des côtes, sillonnez ses routes pour plonger dans sa palette  où se croise l’argent des feuilles d’olivier, la blancheur de la burrata et mille nuances d’azur.

 

MON ITINÉRAIRE POUR DÉCOUVRIR LES POUILLES


Carte des choses à voir dans les Pouilles.

Elle nous a déjà parlé de ↘️ Venise sans la foule (où elle vit) et de ses coups de cœur pour la Sicile (à venir)… Lucie, du blog L’Occhio di Lucie, nous emmène cette fois dans un road trip amoureux à travers les Pouilles.

 

BARI


Église médiévale à Bari.

La basilique Saint-Nicolas de Bari est un bijou de l’art roman. © L’Occhio di Lucie

Nous commençons notre voyage par Bari, capitale des Pouilles, ville de contrastes souvent peu considérée des touristes. Ce serait dommage, car avec son centre historique médiéval, ses églises blanches, son réseau de ruelles médiévales, elle mérite une visite. Si vous prenez le temps de l’apprivoiser, Bari vous montrera son visage authentique de ville du sud où l’on vit au rythme de la passeggiata, sur la muraille antique ou sur le lungomare et ses édifices de style fasciste rationaliste.

🚙 Prochaine étape : Trani (50 min de route).

 

TRANI


Vues de la ville de Trani en Italie.

Le port et la silhouette emblématique de la cathédrale (là encore romane) de Trani. © L’Occhio di Lucie

Cherchez une place non-loin du centre puis laissez-vous séduire par le port de Trani. Naturellement, la balade vous conduira vers sa cathédrale en tuf blanc, San Nicola Pellegrino, passant par les petites rues pavées du centre. Sur le port, les barques de pêche déchargent et vendent directement le produit de leurs filets.

Promenez-vous jusqu’au Castello Svevo, puis entrez dans la Villa Communale. Vous croiserez dans ce jardin, planté au dessus de la mer, tortues d’eau et oiseaux, dans la volière. Au fond du parc, un petit kiosque rose vous offrira un cadre agréable pour boire un verre.

🚙 Continuez votre route vers le Gargano
(environ 1h40 de route, beaucoup de virages sur la fin).

 

Il est facile à reconnaître sur la carte : le Gargano a la forme d’une sorte d’éperon, un vaste promontoire au dessus de la côte de Trani. Plissé par les montagnes, qui tombent à pic dans la mer, puis plus vallonné, rythmé de villages blancs et de trabucco, des cabanes de pêche, c’est un monde fascinant et sauvage. Vous y verrez des oliviers géants, des rochers fantastiques, des cochons sauvages et des pins maritimes. En chemin, nous vous suggérons ces quelques étapes :

 

BAIA DELLE ZAGARE


Vue de la côte des Pouilles en Italie.

La plage de la Baia delle Zagare ne se révèle malheureusement qu’à quelques élus… © L’Occhio di Lucie

C’est une star des plages des Pouilles, avec son arc de triomphe naturel, un rocher calcaire où la mer à creusé une arche. Pour accéder à la plage, il faut malheureusement un permis délivré chaque jour par la mairie de Mattinata aux 30 premiers arrivés… ou bien être client de l’hôtel de luxe qui en contrôle l’accès.

Alors nous vous conseillons plutôt d’emprunter le sentier des amoureux : sur trois kilomètres, il offre des vues sublimes sur la Baia delle Zagare et porte à la non moins séduisante plage de galets de Vignanotica. Peu après Baia delle Zagare, restez attentifs, dans un virage, un panneau signale le départ du chemin (quelques places pour le garer).

🚙 Continuez vers Peschici (1h par la route de montagne).

 

PESCHICI


Une cabane de pêche en Italie.

Le trabucco est une cabane de pêche typique des Pouilles. © L’Occhio di Lucie

Un village blanc accroché à la roche au dessus de la mer, comme surgi d’un songe. Le soir, sortez de la ville avant le coucher de soleil pour l’aperitivo panoramique le plus spectaculaire du Gargano. Sur un ancien trabucco, ces cabanes de pêche en bois perchées sur les falaises, installez-vous pour boire un bon vin de la région pendant que le soleil plonge doucement dans la mer (cette bonne adresse pour un aperitivo : ↘️ Trabucco da Mimi, Località Punta San Nicola, Peschici). Au retour, de nuit, il faut voir la ville de Peschici resplendir de loin dans la clarté lunaire, face à la mer qui scintille.

Si vous avez le temps : embarquez pour l’archipel des Tremiti, pour une journée entre l’azur des eaux cristallines et la visite de l’église fortifiée de San Domino.

🚙 Sinon, repartez pour Monte San Angelo,
à 1h20 de zigzag à travers le cœur de la foresta Umbra.

 

MONTE SANT’ANGELO


Sandwich italien dans une main.

Monte Sant’Angelo est aussi une belle étape pour découvrir la gastronomie des Pouilles. © L’Occhio di Lucie

La ville est connue pour ses maisons blanchies à la chaux mais surtout pour le sanctuaire dédié à l’archange saint Michel. Sous la terre, cette église rupestre est un émouvant lieu de pèlerinage classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Après la visite, faites un tour dans le centre et testez la spécialité locale, notamment son pain de campagne à découper en large tranches et à faire remplir de charcuterie dans une des salumerie du village.

🚙 Direction Castel del Monte, à 1h40 de route environ.

 

CASTEL DEL MONTE


Château médiéval en Italie.

Le Castel del Monte est l’un des plus célèbres châteaux-forts d’Europe. © L’Occhio di Lucie

Vous pouvez d’abord le chercher sur les pièces de 1 centime italiennes, frappés de sa silhouette octogonale. Ce château du XIIIe siècle. construit par Frédéric II de Sicile, est un mystère fascinant. Visible de loin, au sommet de la colline, il domine le panorama et offre une vue stratégique sur les alentours. Pourtant, son étrange architecture met en doute sa fonction militaire : et s’il s’agissait en réalité d’une université ? Les chercheurs s’interrogent et les visiteurs, eux, rêvent au passé glorieux du château.

🚙 Départ pour la vallée d’Itria et ses trulli, 1h35 de route.

 

Il est temps d’entrer dans un autre univers enchanté… la Vallée d’Itria et ses trulli aux toits pointus. Faits de pierre blanchie à la chaux, surmontés d’un toit gris circulaire, les trulli étaient utilisés par les paysans comme lieu d’habitation, temporaire ou permanente. Les symboles parfois tracés sur le toit auraient une signification magique.

 

ALBEROBELLO


Petites maisons dans les Pouilles en Italie.

Les trulli sont ces maisons typiques.

La campagne est semée de trulli isolés, perdus au milieu de champs immenses. Puis soudain, Alberobello, capitale des trulli, s’élève sur une colline. Les rues pentues de ce village sont certes très touristiques, la visite reste un moment unique. Beaucoup de trulli sont devenus boutiques, églises, ou encore chambres d’hôtes, permettant aux visiteurs de les voir de l’intérieur.

🚙 Roulez vers la mer pendant 30 min pour atteindre Polignano a Mare.

 

Après cette incursion dans les terres, il est temps de retrouver la palette de bleu de la côte et ses ports superbes où flottent des barques colorées.

 

POLIGNANO A MARE


Village perché au bord de la mer en Italie.

Polignano est un véritable décor de carte postale… © L’Occhio di Lucie

« Cantare… oh, oh ! Volare, oh-oh-oh-oh ! » On imagine bien comment l’auteur de la chanson, originaire de la ville, a trouvé son inspiration tant Polignano a Mare est imprégnée d’une poésie maritime. Construite sur une falaise peu à peu érodée par les vagues, la ville est littéralement au-dessus des flots. Dans le centre, toutes les rues semblent porter à de petits balcons panoramiques sur la mer, d’où quelques pêcheurs jettent leur ligne.

La ville est aussi célèbre pour sa plage, nichée en pleine ville dans une petite anse dominée par les maisons. En saison, il est presque impossible d’y poser sa serviette mais une fois à l’eau, changez de perspective en nageant vers les grottes, masque sur le nez bien entendu.

Pour vous remettre de vos émotions, direction l’adresse la plus courue de la région pour ses glaces et sa granita à tomber par terre : Il Mago del Gelato, Piazza Giuseppe Garibaldi, 22.

🚙 Continuez vers Monopoli, à 15 minutes vers le sud en longeant la côte.

MONOPOLI


Barques dans un port en Italie.

Le temps semble suspendu dans le port de Monopoli. © L’Occhio di Lucie

Déambulez dans le centre de cette cité grecque, conquise en leur temps par les Vénitiens qui y laissèrent une empreinte marchande. La douceur de vivre règne sur les terrasses où vous dégusterez les spécialités pugliese, comme les orecchiete, des pâtes creuses, sortes de « petites oreilles ». Pour digérer, direction le port et sa jetée : barques colorées, jeunes qui prennent le soleil, familles venues pêcher… Profitez de l’agitation joyeuse de Monopoli et fondez vous dans le décor.

🚙 Prochain arrêt : Ostuni, à 40 minutes de là.

 

OSTUNI


Ostuni la blanche éblouit de loin : dès les lacets qui montent vers la ville, sa masse claire domine le panorama. Garez votre voiture en bas de la ville pour partir à l’ascension de ses ruelles serrées comme un sac de nœuds. Un vrai labyrinthe fait d’escaliers tortueux où l’on rencontre de nombreuses terrasses de bar. Très animée le soir en été, quand les vacanciers remontent de la plage pour l’aperitivo. Entrez dans ses églises, flânez sur ses places, puis prenez la route en direction de Torre Guaceto, sur le littoral.

 

TORRE GUACETO


Plage sauvage en Italie.

Dans la réserve de Torre Guaceto, on est bien loin des plages touristiques des Pouilles… © L’Occhio di Lucie

Cette réserve naturelle est un petit paradis, et pas seulement pour ses plages faites de sable et de roches. Entre les dunes ou sur la grève, on s’y balade à pied et à vélo jusqu’à la tour Aragonaise, traversant des zones humides protégées où observer les oiseaux (visite accompagnée obligatoire, s’adresser au centre de visite Al Gawsit).

 

LECCE


Un palais baroque en Italie.

Lecce est une des capitales de l’art baroque : ici, le Palazzo dei Celestini.

Imaginez une ville baroque, un décor de théâtre, où se croisent les amphithéâtres romains, les églises et leur dentelle de tuf, où chaque façade a son petit détail à observer, à scruter. Lecce la belle est fascinante, attirante, vous vous y perdrez avec bonheur. Quelques visites à ne pas manquer : la basilique de Santa Croce, triomphe de l’art baroque à Lecce, la Piazza Sant’Oronzo, son amphithéâtre et le bâtiment de l’Office de Tourisme décoré de fresques.

Côté spécialités culinaires, goûtez la puccia, un sandwich réalisé avec un pain plat proche du pain arabe, et pour le sucré le pasticcioto leccese, un petit gâteau rempli de crème pâtissière, idéal au petit-déjeuner.

🚙 Après avoir savouré les plaisirs de Lecce, reprenez la route pour explorer le Salento.
35 minutes de voiture, avec cap sur la mer !

 

SUR LES ROUTES DU SALENTO


Falaise au bord de la mer en Italie.

La côte du Salento en avril… © L’Occhio di Lucie

Le Salento a quelque chose de fascinant qu’il est difficile d’expliquer : il faut le ressentir. Cette plaine au bout du monde, entre deux côtes sublimes, a une identité forte qui transparaît encore dans ses traditions, ses paysages comme dans la vie quotidienne.

 

TORRE SANT’ANDREA


Falaises et récifs en Italie.

Falaises blanches et mer turquoise… Les récifs de Sant’Andrea constituent un décor de rêve. © L’Occhio di Lucie

Premier arrêt sur le littoral pour découvrir une merveille de la nature. Ici, beaucoup de plages portent le nom de « Torre », mémoire des tours qui protégeaient la côte de l’arrivée des pirates. La menace n’existe plus et maintenant, les baigneurs profitent de panoramas superbes sur les falaises blanches où le temps a creusé des arches.

🚙 Route pour Otranto (20 min).

 

OTRANTE


Vue des remparts d'Otrante en Italie.

La cité fortifiée d’Otrante a donné son nom au détroit qui sépare l’Italie de l’Albanie. © L’Occhio de Lucie

Cité fortifiée de bord de mer, Otranto est une halte agréable pour un déjeuner et une promenade. Passez les épais remparts et explorez ses rues en pente. Vous vous laisserez facilement prendre par son atmosphère reposante, ses odeurs de pâtes au fruits de mer que l’on dévore en terrasse et ses boutiques de souvenir made in puglia.

🚙 Prochaine étape : le sanctuaire de Santa Maria di Leuca (environ 1h).

 

LA POINTE DE LA POINTE : SANTA MARIA DI LEUCA


L’ancienne frontière du monde chrétien d’Occident est à la pointe du Salento, marquée par le sanctuaire de Santa Maria di Leuca. C’est ici que saint Pierre aurait débarqué, commençant son périple d’évangélisation à travers l’Italie. Le 15 août, la fréquentation religieuse du site est à son comble avec l’émouvante procession en mer de la statue de la Vierge Marie.

🚙 Prochaine étape, Gallipoli, à 40 minutes de route.

 

GALLIPOLI


Dans le port de Gallipoli en Italie.

Plage, pêche, patrimoine… La vieille ville fortifiée offre bien des visages séduisants.

Gallipoli est le résultat de l’alchimie entre les maisons blanches de son centre historique, les plages qui bordent la ville, et le damier régulier de son Borgo, moins touristique mais plus authentique. Quadrillez-le avant de franchir le pont vers la ville antique, où admirer le château, le marché aux poissons et les maisons basses aux volets colorés. Sous les murs de la ville, des plages urbaines vous permettront de vous rafraîchir.

🚙 Retour à Bari : comptez 2h de route.
Vous pouvez en profiter pour faire une incursion à Matera, la fameuse cité troglodyte :
un petit détour en Basilicate qui en vaut vraiment la peine.

 

INFORMATIONS PRATIQUES


✈️ Comment venir dans les Pouilles ?

Il y a deux aéroports dans les Pouilles, un à Bari et l’autre à Lecce. La boucle que nous vous proposons démarre de Bari, mais vous pouvez très bien prendre le fil à Lecce. C’est là que vous pourrez récupérer votre ↘️ location de voiture.

 

⛅️ Quel est le meilleur moment pour visiter les Pouilles ?

Niveau climat, les Pouilles sont extrêmement agréables en demi-saison. Bonne nouvelle, car vous y serez plus tranquille qu’en plein été, saison où les plages sont prises d’assaut par les vacanciers de toute l’Italie et du reste de l’Europe. Si vous voyagez en juillet-août, nous vous conseillons de ne pas avoir peur de marcher un peu le long de la plage pour vous éloigner des foules, ou de vous baigner tôt le matin.

À mettre dans la valise : une paire de lunettes de soleil, pour admirer sans se brûler les plus beaux villages blancs de la région.

 

💤 Trouver un hébergement dans les Pouilles

Hôtel, auberge de jeunesse, chambres d’hôtes… Jetez un œil au comparateur ci-dessous, il vous permettra peut-être de dénicher votre hébergement dans les Pouilles au meilleur prix :



Booking.com


Crédits carte : Map tiles by Stamen Design, under CC BY 3.0. Data by OpenStreetMap, under CC BY SA.

0 commentaire

Laissez un commentaire