Etna, Strómboli, Vulcano : les 3 volcans de Sicile

par Inès
0 commentaire
Randonneurs au sommet d'un volcan.

Éruptive la Sicile ? Oui ! Et pas seulement du point de vue du tempérament : dans la plus grande île d’Italie et de la Méditerranée, se trouvent trois impressionnants volcans : l’Etna, le Strómboli et le Vulcano. Bien qu’ils soient très différents, ils valent chacun le voyage ! Voici pourquoi…

 

L’Etna, le géant de Sicile

Dans la province de Catane, venez découvrir l’Etna, le volcan sicilien le plus populaire et le plus haut d’Europe. Immense, il est visible à des dizaines de kilomètres à la ronde… pas étonnant, puisqu’il culmine à près de 3 330 mètres !

Vue du cratère de l'Etna.

Monter à l’Etna est une expérience grandiose, pour les paysages, ces ambiances lunaires, hors du commun…

Ici, tout le paysage témoigne que vous vous trouvez bien sur un volcan : le paysage est lunaire et les coulées de lave, grises, ont figé pour toujours certains bâtiments, ensevelis à jamais.

De nombreux phénomènes sont observables sur l’Etna et au niveau de ses trois cratères : des coulées de lave très fluide aux panaches de gaz et de cendre en passant par des explosions. Les habitants de la région le surnomment « Il monte di Catania » ou « Mons Gibel Utlamat ».

Pour votre visite de l’Etna, prévoyez une bonne journée, en partant si possible tôt le matin pour éviter la foule de touristes, surtout l’été.

Un système de téléphérique (en fonction de la météo) et de minibus est mis en place pour vous faire gravir les différents plateaux du volcan.

📌 Bon à savoir 
Dernier élément : si la fumée que dégage l’Etna est blanche, R.A.S., mais si elle passe au gris ou au noir, alors ÉRUPTION en vue !!! (voir plus bas mes conseils pour une ascension paisible et en toute sécurité !)

 

Le Strómboli, le feu à fleur de peau

Pour accéder au Stromboli, il vous faudra emprunter le bateau, souvent depuis Milazzo. En effet, il constitue une des nombreuses îles – très peu peuplée – de l’archipel des Îles Eoliennes, au Nord de la Sicile. Cet archipel est classé au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Sommet du volcan Strómboli en Sicile.

Les spectaculaires arêtes sommitales du Strómboli… Un décor à couper le souffle.

Le bateau effectuera très probablement une halte à l’île de Panarea, d’où on a une vue imprenable sur le Strómboli.

Populaire pour la fréquence des éruptions dans lesquelles il entre – en moyenne une toutes les 30 minutes depuis plus de 20 siècles, faisant du Strómboli le volcan le plus actif d’Europe -, il fait l’émerveillement des visiteurs.

Les paysages sont moins lunaires et la végétation plus luxuriante qu’à l’Etna… C’est le Strómboli qui a inspiré le Voyage au centre de la Terre de Jules Verne… Tout un programme !

Les amoureux de randonnée pourront grimper – si les conditions d’activité et météo le permettent – jusqu’au sommet, uniquement accompagnés d’un guide.

Les experts prévoient pour bientôt de spectaculaires éruptions, car la cheminée principale est bouchée et que des dégazages ont été observés ces dernières années. En conséquence, certains chemins sont fermés au public.

A proximité du volcan, faites un tour par la mer autour de la fascinante falaise de Strombolicchio, en forme de cylindre de 50 m de haut.  

📌 Bon à savoir 
L’activité du Stromboli cause de temps à autre des secousses sismiques, capables de déclencher d’énormes vagues destructrices.

 

Le Vulcano, comme une odeur du souffre

Le Vulcano est réputé depuis la fin du XIXème siècle pour l’intensité de son activité « fumerolienne » : au-dessus des énormes blocs de pierre et de lave, flotte une fumée jaune caractéristique de souffre, dégagée par les nombreuses cheminées du volcan.

Sommet du Vulcano en Sicile.

Ces lanscinants voiles jaunâtres sont caractéristiques du Vulcano… Attention à l’odeur !

Le Vulcano se trouve également dans l’archipel des Îles Éoliennes, sur l’île la plus proche de la Sicile qu’on surnomme « Therasia », c’est-à-dire « chaleur divine ».

Pour y accéder, il vous faudra aussi prendre un bateau, depuis Milazzo par exemple : l’occasion rêvée d’observer les magnifiques falaises et l’abondante végétation de l’île.

En une bonne heure de marche – sous réserve de bonnes conditions – depuis les flancs du géant, vous pourrez atteindre le cratère principal. D’en haut, prenez le temps d’admirer la vue sur la mer bleu turquoise et de faire le tour du cratère parmi les étonnantes fumerolles.

ATTENTION : les vapeurs dégagées par les fumerolles sont toxiques, ne vous en approchez pas de près.

Alternativement – ou complémentairement – à l’ascension du Vulcano, venez prendre un bain de boue et d’eau chaude naturelles, au pied du volcan, à Porto Levante.

📌 Bon à savoir 
Si l’on dit que les bains de boue et d’eaux soufrées sont bons pour la peau, l’odeur dégagée peut être désagréable (et restera sur votre serviette, privilégiez donc d’en emprunter une sur place) ! De plus, on parle de légère radioactivité dans ces eaux, évitez donc de vous y baigner trop longtemps.

 

Conseils pour visiter les volcans de Sicile (sans se mettre en danger)

  • Les observer la nuit, hors de la pollution lumineuse si possible. Ce conseil vaut surtout pour profiter pleinement des éruptions spectaculaires du Stromboli.
  • En restant sur un bateau, vous vous garantirez une vue d’ensemble du volcan et éventuellement une distance de sécurité supplémentaire pour ne pas vous mettre en danger.
  • Pour toute ascension de volcan, soyez bien équipé(e) : munissez-vous au moins de chaussures fermées et confortables pour marcher, de quoi vous protéger du soleil et du vent (un vêtement chaud n’est pas forcément inutile surtout en fin de journée et hors-saison.
  • Gravir un volcan au coucher du soleil, c’est top ! Il y fait moins chaud, il y a moins de monde et la lumière achève de donner une ambiance magique.
  • Rappelez-vous que les volcans sont des formations géologiques dangereuses et imprévisibles… Renseignez-vous sur leur activité avant de prévoir votre expédition, et ne montez pas seul si vous ne connaissez pas la région, sous peine d’une grosse amende ou de perdre la vie !
  • À lire aussiDe Palerme à Catane : un magnifique road trip sur la côte nord de la Sicile
📌 Bon à savoir 
Des compagnies proposent des tours de nuit pour aller voir la « Sciara del Fuoco », ou « Chemin du Feu », sorte de gouttière le long du volcan par laquelle la lave glisse jusqu’à la mer.
0 commentaire

Laissez un commentaire