Quel beau village ou château à visiter à moins de 2h de Paris ?

par Pierre
0 commentaire

Y a-t-il vraiment un beau village ou un beau château à visiter pas loin de Paris ? C’est une question que j’ai souvent entendue et qui m’a toujours un peu surpris : oui, bien sûr ! Et il y a même l’embarras du choix

 

Si l’Île-de-France est certes l’une des régions les plus urbanisées d’Europe, c’est aussi une terre qui offre un riche patrimoine et une incroyable variété de paysages et d’ambiances. Il y a de quoi se dépayser et se plonger dans le passé, le temps d’une journée ou d’un week-end.


Pour ma part, ces périodes de confinement m’auront appris quelque chose : ne plus remettre à demain toutes ces “micro-aventures”, ces découvertes près de chez soi qu’on ignore souvent justement… “parce que ce n’est pas loin”. Je suis toujours le premier ébahi par ces petites merveilles qui font plus ou moins partie de notre cadre de vie quotidien… au point d’être banalisées ou même de disparaître de notre champ de vision. Pas vous ?

 

Ma sélection de villages et châteaux à visiter autour de Paris


Alors voici ma petite liste de “chouchoux”, qui joue un peu avec les frontières franciliennes officielles. Mais vous ne m’en voudrez pas après avoir lu ce qui suit, promis ! (et il a été dur de se restreindre, sachez-le, et j’ai bien sûr exclu les mastodontes touristiques comme Versailles par exemple). Il y a de quoi bien occuper un été et ce, sans renoncer non plus à d’autres vacances.

 

Porche de l’ancienne ferme de l’abbaye | © PackShot – stock.adobe.com

Saint-Jean-aux-Bois (60)


Les habitants de Saint-Jean-aux-Bois s’appellent “les Solitaires” : voilà qui plante le décor. Ne manquez pas cet amour de village de 300 âmes perdu au beau milieu de la forêt de Compiègne. Il apparaît hors du temps, avec son ancienne abbaye médiévale, ses maisons basses, ses massifs fleuris, le ruisseau qui serpente entre les arbres. Saint-Jean-aux-Bois possède même quelques gîtes et chambres d’hôtes. Idéal pour un week-end nature et culture dans l’Oise, entre les forêts et châteaux de Chantilly, de Compiègne et de Pierrefonds.

   

Le charme “naturel” de Barbizon | © PackShot – stock.adobe.com

Barbizon (77)


Au cœur de la forêt de Fontainebleau, Barbizon n’est pas une étape inconnue : voici près de 200 ans, ce qui n’était qu’un hameau de bûcherons attira un groupe de peintres, pressés de réinventer le regard de l’art sur la nature. Fini l’atelier : ils peignent dans la forêt, au bord des champs… C’est l’École de Barbizon, qui compte dans ses rangs des noms comme Corot ou Millet. Bientôt, les curieux affluent, se laissent envoûter par l’esprit des lieux. N’hésitez pas à compléter votre journée par la visite du château de Fontainebleau, de Moret-sur-Loing ou de Samois-sur-Seine.

   

Château-Landon depuis la vallée du Fusain | © hassan bensliman – stock.adobe.com

Château-Landon (77)


À Château-Landon, vous voici à l’extrémité la plus méridionale de l’Île-de-France. Mais avant de pénétrer dans le village, découvrez Château-Landon par “le bas”, par la jolie vallée du Fusain, bordée d’arbres et piquetée de 17 lavoirs, de petits ponts, de jardins, de terrasses… En toile de fond, sur l’éperon, la silhouette du bourg se détache, hors du temps. Elle offre un camaïeu de murs gris, de toits bruns et de lierre, de vieilles tours et de pacifiques fenêtres. Ensuite, pourquoi ne pas pousser ensuite jusqu’à Montargis avant de regagner Paris par la vallée du Loing ?

   

Panorama depuis le château de Yèvre-le-Châtel | © GERARD DUSSOUBS – stock.adobe.com

Yèvre-le-Châtel (45)


Cette fois, on franchit les frontières de l’Île-de-France pour toucher au Centre-Val de Loire. Le bourg a fière allure, avec ces 4 tours rondes et ces puissants murs plantés sur un éperon rocheux. On pénètre tout d’abord dans sa basse-cour du château, habitée comme il y a déjà 8 siècles, avec ses jolies maisons et son antique église. Et puis grimpez au chemin de ronde. De là-haut, la vue embrasse les vastes horizons de champs et de forêts de la Beauce et du Gâtinais. Ce n’est pas pour rien que Yèvre-le-Châtel est classé parmi les Plus beaux villages de France.

   

Dourdan, majestueuse cité de l’Essonne | © GERARD DUSSOUBS – stock.adobe.com

Dourdan (91)


L’Essonne… Le sud du département offre un visage rural et paisible encore bien trop méconnu. Dans la vieille cité de caractère de Dourdan se trouve l’un des châteaux-forts les mieux préservés d’Île-de-France. Son enceinte majestueuse est encore entourée de profonds fossés. La place De-Gaulle, bordée par l’entrée de la forteresse, l’église et les halles, ne manque pas de cachet. Filez aussi à Saint-Sulpice-de-Favières pour la surprise qu’il offre : une “cathédrale des champs” qui jaillit du village. Ce bijou médiéval était jadis un important but de pèlerinage.

   

La promenade des petits ponts à Chevreuse | © Delphotostock – stock.adobe.com

Chevreuse (78)


À 20 km à peine du château de Versailles, nous voici dans l’îlot de verdure de Chevreuse. Le village éponyme est couronné par le puissant château de la Madeleine, d’où l’on jouit d’une magnifique vue plongeante sur cette mer d’arbres. Le bourg, lui, est traversé nonchalamment par l’Yvette. Découvrez-le par la promenade des petits ponts, au rythme de l’eau, des lavoirs et des anciennes tanneries. C’est une invitation à des balades à pied en bois de Chevreuse, ou à poursuivre en voiture la découverte du reste de la si jolie vallée de Chevreuse.

   

Haute-Isle, son église-grotte, ses falaises de craie… | PackShot © aterrom – stock.adobe.com

Haute-Isle (95)


Le long de la Seine, ce village passerait presque inaperçu, et pour cause : Haute-Isle est un village troglodytique, c’est-à-dire que ses maisons sont creusées à l’intérieur des falaises. Si aujourd’hui elles ne sont quasiment plus habitées (mais servent de remises), on admire en revanche l’église de l’Annonciation, toujours en service et entièrement aménagée dans la roche. Grimpez ensuite au sommet des falaises : de là-haut, vous pourrez admirer la majesté tranquille de la Seine, de ses courbes, de ses îles… Qu’on semble loin de Paris, à Haute-Isle !

   

Le charme de Vétheuil, au bord de la Seine | © aterrom – stock.adobe.com

Une pléiade de jolis villages


En plus de Haute-Isle, cette boucle de la Seine pourrait être l’épicentre d’un week-end entier de découvertes entre Île-de-France et Normandie, tant se concentrent les jolis coins. Je pense à ces oasis qui ont attiré les peintres comme Giverny et la maison de Claude Monet, ou Vétheuil. Côté châteaux, on n’est pas en reste à La Roche-Guyon et son monumental ensemble fortifié veillant sur la Seine, ou à Chaussy et son somptueux domaine de Villarceaux. Enfin, n’oubliez pas Wy-dit-Joli-Village pour une ambiance rurale préservée, si typique du Vexin.

   

Lyons-la-Forêt et ses vieilles halles © jptinoco – stock.adobe.com

Lyons-la-Forêt (27)


À Lyons-la-Forêt, un des Plus beaux villages de France, nous voilà dans cette campagne normande qui a inspiré tant d’artistes. La rue principale du village dessine une boucle, où se déroule une ribambelle de maisons basses, tantôt de brique rouge, tantôt de pierre blanche, tantôt de colombages… On craque pour la place Isaac Benserade et ses petits cafés, veillée par les halles de bois. Lyons est le point de départ parfait pour un long week-end normand, à compléter par la visite des Andelys et de son formidable Château-Gaillard, ou tout simplement par une virée à Rouen.

   

Et vous, lequel de ces villages ou châteaux avez-vous déjà visité ? Quel est votre préféré ? Quel est le prochain sur votre liste ? Dites-le moi en commentaire !

 
Photo de couverture : la Seine, le bourg et le château de La Roche-Guyon au soleil couchant | © aliaumesouchier – stock.adobe.com
0 commentaire

Laissez un commentaire