3 idées de week-end en famille dans l’Oise

par Pierre
0 commentaire
Vue des toits du village de Gerberoy dans l'Oise.

Pas besoin de partir loin de Paris pour se dépayser : au nord de la capitale, l’Oise offre une ribambelle de petites villes, de châteaux fabuleux, de vastes forêts, de paysages apaisants mais aussi de parcs d’attraction… Idéal pour quelques jours de respiration en famille !

 

Autour de Beauvais et sa folle cathédrale

La capitale du département de l’Oise est aujourd’hui connue pour son aéroport de Paris-Beauvais-Tillé : aéroport low cost de Paris, il attire environ 4 millions de passagers par an, ce qui le place parmi les dix plus fréquentés de France.

Mais Beauvais a encore autre chose à vous proposer… Certes, la ville a été pratiquement détruite en 1940 et son centre-ville, sans être désagréable, n’est pas franchement inoubliable. Mais vous ne pourrez pas manquer l’extraordinaire cathédrale Saint-Pierre, bijou médiéval de renommée mondiale. Il s’agit tout simplement de l’un des édifices les plus fous jamais entrepris : en y pénétrant, vous serez aspirés par les voûtes dont la hauteur n’a jamais été dépassée (presque 50 mètres !). L’impression est renforcée par l’étroitesse relative de l’église, puisque celle-ci… n’a jamais été achevée. Le projet était trop ambitieux. On passe la visite la tête en l’air, dans cette profusion vertigineuse de lignes… Attention au torticolis !

En savoir plusLes 10 plus belles cathédrales de France

Vue sur la cathédrale de Beauvais dans l'Oise.

La cathédrale de Beauvais défie les lois de la pesanteur.

 

À une vingtaine de kilomètres de Beauvais, rendez-vous dans la campagne picarde pour flâner dans les rues de Gerberoy. Classée parmi les “plus beaux villages de France”, la localité semble être restée hors du temps, avec ses maisonnées tantôt de briques, tantôt à façades couleur crème striées de colombages colorés, mais toujours envahies de rosiers grimpants. Vous pourrez visiter la maison et les jardins en étage du peintre Henri Le Sidaner (1862-1939), qui trouva ici une source inépuisable d’inspiration. On comprend facilement pourquoi…

Vue sur une maison à colombage de Gerberoy dans l'Oise.

Le charme fou des ruelles de Gerberoy…

 

Autour de Chantilly, chez Rousseau et Astérix

À voir autour de Chantilly.

Carte des principaux lieux touristiques autour de Chantilly dans l’Oise.

Que vous évoque le nom de Chantilly ? Pour moi, il est indubitablement lié à une certaine forme d’élégance. Ce sont les courses à l’hippodrome de Chantilly. C’est sa fameuse crème Chantilly, élaborée dit-on par le célèbre cuisinier François Vatel de l’époque de Louis XIV, le “roi soleil”. C’est bien sûr le féerique château de Chantilly, construit à fleur d’eau, et qui abrite le musée Condé et ses toiles de Raphaël (entre beaucoup d’autres merveilles) et le musée du Cheval : pièces de collection, mais aussi démonstrations de dressage et spectacles équins sont un hommage vivant et passionnant au “meilleur ami de l’Homme”.

Vue du château de Chantilly dans l'Oise.

La délicatesse du château de Chantilly, un rêve au bord de l’eau…

 

Non loin de là se trouve Senlis : voici un amour de petite ville, encore ceinturée en partie par ses murailles médiévales. Les rois de France eux-mêmes étaient tombés amoureux de la cité, qui vous accueille avec simplicité et bonhomie. Des vieilles ruelles aux petites maisons, des façades patinées, des toits bruns, des colombages de guingois par ci par là, des fiers monuments parmi lesquels la cathédrale Notre-Dame… Senlis a gardé intacts ses accents sympathiques de grand village.

Vue d'une rue de Senlis dans l'Oise.

Senlis a su conserver ses vieilles rues et son air d’antan.

 

Non loin de Senlis, pourquoi ne pas faire un crochet par Ermenonville ? Vous tomberez en effet sur trois curiosités qui sont presque voisines. La première est le délicieux château d’Ermenonville, et plus particulièrement le parc Jean-Jacques Rousseau qui lui fait face : c’est là que le célèbre philosophe finit sa vie. Vous pourrez vous promener tranquillement autour du lac, au gré des aménagements appelés autrefois à susciter la méditation, la réflexion et la rêverie.

Vue du lac et du château d'Ermenonville dans l'Oise.

À Ermenonville, sur les traces du philosophe Jean-Jacques Rousseau.

 

Le silence et le romantisme, vous les retrouverez aussi dans les belles ruines médiévales de l’abbaye de Chaalis et juste en face, dans un tout autre registre, voici la Mer de Sable, le plus vieux parc d’attractions français, destiné avant tout aux jeunes publics ! Créé en 1963, il occupe un site naturel impressionnant : une étendue naturelle de sable, de plus de 50 hectares, en plein cœur de la forêt d’Ermenonville. Il a servi de cadres à de nombreux films et permet aux enfants de plonger notamment dans les univers du désert et du far west.

Vue aérienne du parc d'attractions de la Mer de Sable dans l'Oise.

La Mer de Sable, une curiosité naturelle… et une véritable évasion pour les enfants.

 

Et comment ne pas évoquer l’autre parc d’attractions, situé à quelques kilomètres de là : le parc Astérix ! Il a ouvert ses portes en 1989, sur une idée d’Albert Uderzo, un des “papas” d’Astérix, qui voulait décliner les parcs à thèmes estampillés Disney. Ils sont près de 2 millions de visiteurs chaque année à vivre des aventures épiques à Rome, en Gaule, en Grèce, en Egypte… et même Paris pour un surprenant saut dans le temps !

Astérix et Obélix posant avec des touristes à l'entrée du Parc Astérix dans l'Oise.

Faut-il encore présenter Astérix et Obélix, les irréductibles Gaulois ?

 

Autour de Compiègne et sa somptueuse forêt

À voir autour de Compiègne.

Cartes des principaux lieux touristiques autour de Compiègne dans l’Oise.

La forêt de Compiègne, c’est tout simplement l’un des plus grands massifs forestiers de France. Vue du ciel, elle a une forme de cercle presque parfait, d’une quinzaine de kilomètres de diamètre. Les rois de France ont aimé ces lieux, et leur relais de chasse s’est transformé, agrandi au fil du temps, donnant le superbe château de Compiègne, étrangement construit en forme de triangle. Il est le centre de gravité de la forêt qui s’ouvre devant lui : 1200 kilomètres de chemins ou de routes, et plus de 300 carrefours y sont aujourd’hui aménagés, invitant à la promenade. Petite astuce si vous êtes perdu : sur les poteaux indicateurs qui parsèment la forêt, une marque rouge indique la direction du château !

Vue des jardins du château de Compiègne dans l'Oise.

Encore un château… cette fois c’est celui de Compiègne.

 

Et si vous aimez les palais, vous ne pourrez pas manquer une visite au château de Pierrefonds, sur l’autre lisière de la forêt. C’est une véritable folie architecturale que vous trouverez : il s’agit d’un château médiéval, reconstruit de toutes pièces pour le bon plaisir de l’empereur Napoléon III au XIXe siècle. On replonge dans l’imaginaire des chevaliers avec ses puissantes tours, ses créneaux, sa cour majestueuse, ses sculptures, ses immenses salles colorées…

Vue du château de Pierrefonds dans l'Oise.

Et encore un ! Celui de Pierrefonds nous envoie directement à l’époque des troubadours !

 

La plongée au cœur de la forêt de Compiègne vous offrira deux haltes aux tonalités bien différentes. Il y a le petit village de Saint-Jean-aux-Bois, avec sa petite abbaye médiévale et ses maisons pleines de charme dans un décor infiniment paisible (les habitants s’appellent les Solitaires, tout un programme !).

Vue d'une rue de Saint-Jean-aux-Bois dans l'Oise.

Une charmante étape au cœur de la forêt de Compiègne : le vieux village de Saint-Jean-aux-Bois.

 

Et puis, difficile de ne pas faire un détour par la clairière de l’Armistice, dans la direction de Rethondes, où fut actée la fin des hostilités de la Première Guerre mondiale. Une atmosphère emprunte de recueillement…

Vue de la clairière de l'Armistice entre Compiègne et Rethondes dans l'Oise.

Ici prit fin la Première Guerre mondiale…

 

Allez, si vous avez encore un peu de temps, pourquoi ne pas vous rendre à Noyon ? Cette petite ville se distingue par sa belle cathédrale gothique ainsi que son agréable petit centre ancien…

 

Conseils pratiques

 

Crédits photos : couverture (Gerberoy), cathédrale de Beauvais, rue de Gerberoy, château de Chantilly, Senlis, Ermenonville, Mer de Sable : Mer de Sable 2015 ©, Parc Astérix : © Parc Astérix 2016, château de Compiègne, château de Pierrefonds, clairière de l’Armistice, Saint-Jean-aux-Bois.

0 commentaire

Laissez un commentaire