7 parcs naturels à découvrir en Europe

par Pierre
0 commentaire

Les parcs nationaux français sont bien sûr des trésors dont il est impossible de se lasser… Nos voisins ne sont pourtant pas en reste. Aujourd’hui, nous vous emmenons sur la piste de sept réserves naturelles exceptionnelles, plus ou moins lointaines, qui pourraient bien vous surprendre et vous envoûter.

 

Parc national du Vatnajökull (Islande)

Il s’agit tout simplement du plus grand parc national d’Europe : presque deux fois la taille de la Corse ! Il protège l’une des plus importantes calottes glaciaires du continent, dont l’épaisseur atteint par endroit un kilomètre. Autre particularité du parc national : la calotte est vivante. Elle cache sous sa croûte de glace une multitude de volcans actifs, dont certains peuvent provoquer de brutales inondations.

Vue du parc national de Vatnajökull en Islande.

Le parc national de Vatnajökull est un immense désert de glace.

 

Parc national du Teide (Espagne)

Situé sur l’île de Ténérife dans l’archipel des Canaries, il tire son nom de l’impressionnant volcan qui trône en son centre. Le Teide est par ailleurs le point culminant de l’Espagne (3718 m). Ses paysages arides et décharnés, ses ambiances mystérieuses qui évoluent en permanence, en font un des parcs les plus visités d’Europe : chaque année, il est arpenté par plus de 2,5 millions de touristes.

Vue du parc national de Teide aux Canaries en Espagne.

Le volcan de Teide est le point culminant de l’Espagne.

 

Parc national de Sarek (Suède)

Tout au nord de la Suède, en plein pays lapon, dans une zone montagneuse escarpée, s’étend le parc national de Sarek. Encore peuplé par les Samis, l’autre nom des Lapons, il offre des paysages montagnards grandioses. Le must : compte-tenu de l’éloignement et de l’enclavement de la région, seuls quelques milliers de touristes le visitent chaque année…

Vue du parc national de Sarek en Suède.

Le parc national de Sarek est un bijou naturel en plein pays lapon.

 

Parc national des Tatras (Slovaquie)

Le parc national des Tatras est l’attraction principale de la petite et méconnue Slovaquie. Ce morceau de la grande chaîne des Carpates, culmine à 2654 m au Gerlachovský štít. Il est parcouru de plus 600 km de sentiers de randonnée. Ces “autres Alpes” d’Europe proposent des paysages à couper le souffle, mais aussi une flore et un faune intacte, au premier rang duquel l’emblème du parc : le chamois.

Vue du parc national des Tatras en Slovaquie.

Le massif des Tatras est le petit frère européen des Alpes.

 

Parc national des lacs de Plitvice (Croatie)

Le plus ancien parc national d’Europe du Sud rassemble 16 lacs à la belle couleur émeraude, reliés entre eux par une centaine de cascades et de nombreux petits cours d’eaux aux multiples ramifications. Tout autour s’étend une vaste forêt entièrement préservée où évoluent entre autres loups et ours. Un chemin en rondins de bois est la seule intervention humaine tolérée dans le parc.

Vue du parc national de Plitvice en Croatie.

Le parc national de Plitvice est le plus célèbre de Croatie.

 

Parc national du Dartmoor (Angleterre)

Voici un pays, l’Angleterre, qu’on oublie trop souvent d’associer à l’idée de parc national. Grave erreur : celui du Dartmoor est littéralement enchanteur. Au sud-ouest du pays, il déroule des paysages de landes granitiques, d’horizons sans fins, de villages hors du temps, de troupeaux de moutons paisibles, des sites archéologiques de la préhistoire… c’est un portrait de l’Angleterre éternelle, celle de Sherlock Holmes et de son Chien des Baskerville.

Vue du parc national de Dartmoor en Angleterre.

Le parc national de Dartmoor développe l’imaginaire comme nulle part ailleurs.

 

Parc national de Białowieża (Pologne)

Aux confins de la Pologne et de la Biélorussie s’étend l’un des plus anciens espaces naturels protégés d’Europe : le parc national de Białowieża, fondé en 1921. Cette forêt qui semble illimitée, et qui n’a jamais été habitée par l’homme, recèle des joyaux animaux et végétaux : 3000 espèces végétales, 2000 variétés d’oiseaux et plus d’une soixantaine de races de mammifères dont la “star” du parc : le bison.

Vue du parc nationale de Białowieża en Pologne.

Le parc national de Białowieża est le dernier sanctuaire des bisons d’Europe.

 

Crédits photo : couvertureVatnajökull, Teide, Sarek, Tatras, Plitvice, DartmoorBiałowieża.

0 commentaire

Laissez un commentaire