Andalousie : laissez-vous surprendre par Málaga…

par Pierre
0 commentaire
Coucher de soleil à Malaga.

Pendant longtemps, on partait de Málaga dès qu’on y arrivait. Descente d’avion puis direction les plages ou la « vraie » Andalousie… Ça, c’était avant : la cité natale de Pablo Picasso a bien changé. La sixième métropole d’Espagne (plus de 500 000 habitants) est devenue une ville vivante, cultuelle, heureuse d’elle-même. C’est entendu : ce ne sera pas la plus belle ville de votre périple andalou, mais sa bonne humeur est diablement contagieuse. Si, si… Pourquoi ne pas lui consacrer une journée avant de rendre votre voiture de location par exemple ?

 

Au sommaire
1 | Quelques pistes pour découvrir Málaga
2 | Location de voiture à Málaga : nos conseils pour bien en profiter
3 | Trouver un hôtel pas cher à Málaga
4 | À lire aussi pour préparer votre voyage en Andalousie

 

1 | QUELQUES PISTES POUR DÉCOUVRIR MÁLAGA

Málaga, capitale de la Costa del Sol, change de braquet à vitesse grand V en misant sur la culture : la cité andalouse compte aujourd’hui plus de 30 sites muséaux ou artistiques ! Pourquoi tant d’efforts ? Parce que la Costa del Sol capte à elle seule la moitié du tourisme andalou et qu’il était temps de sortir de défaire son image de tourisme de plage, de masse, de groupe, de bas prix, de vie débridée, de qualité médiocre… Ouf !

 

LA CATHÉDRALE DE L’INCARNATION, VIGIE MANCHOTTE

Cathédrale de Málaga de nuit.

La cathédrale de l’Incarnation est le principal monument de Málaga.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle en impose… Sa façade massive, ornée comme un temple romain, est d’autant plus impressionnante que la Plaza del Obispo (sur laquelle elle ouvre) est de petite taille. Ce qui saute aux yeux, c’est la tour sud inachevée, ce qui donne à la cathédrale son surnom : la « Manquita », autrement dit la « manchotte ».

L’édifice a été édifié à partir de 1528 sur l’emplacement de l’ancienne grande mosquée de la ville musulmane. La profusion d’ors, de colonnes aux chapiteaux surchargés, de coupoles finement ouvragées, d’œuvres d’art devait ainsi illustrer le triomphe des rois d’Espagne. Le projet était tellement ambitieux qu’il fut finalement abandonné en 1782, faute de moyens. D’où la tour inachevée… 

 

LA GRÂCE ET LA FORCE : LES PALAIS ARABO-ANDALOUS

Non loin de la cathédrale, sur un tertre dominant le port, s’étend le palais de l’Alcazaba. Avant que la ville ne tombe entre les mains des rois d’Espagne en 1487,  c’était le siège du gouverneur musulman de la ville.

Palais de l'Alcazaba à Málaga.

Quelques vues de l’ancien palais musulman de l’Alcazaba.

Le palais a été construit peu après l’an mille. Oh certes, ce n’est pas un joyau de raffinement tel que l’Alhambra de Grenade (l’Alcazaba est bien plus ancien) mais il est l’un des sites arabo-andalous les mieux conservés qui soient en Espagne. On y découvre encore son enceinte d’une trentaine de tours, des jardins aux arbres odorants, des fontaines, des courettes, des ornements de brique rouge, des plafonds de bois, des stucs… 

Sur la colline en face se dresse l’autre palais arabo-andalou de Málaga : le château du Gibralfaro. Construit au XIVe siècle par l’émir de Grenade Yûsuf Ier, il avait une vocation clairement militaire : défendre l’Alcazaba.

Panorama sur Málaga.

La vue est superbe depuis les murailles du Gibralfaro.

En subsiste les remparts et on jouit depuis les créneaux de vues magnifiques sur Málaga, la Méditerranée et les montagnes andalouses… Certains affirment même qu’on peut voir les côtes du Maroc.

 

DANS LES PAS DE PABLO PICASSO… 

Eh oui, c’est à Málaga qu’est né le célébrissime artiste moderne Pablo Picasso… Il a vu le jour le 25 octobre 1881 dans un très joli immeuble d’angle de la Plaza de la Merced. Il y vécut ses dix premières années, puis revint passer à Málaga ses vacances d’été d’adolescent. Il n’y remit ensuite plus les pieds…

Ce hasard de la vie ne l’empêcha pas de garder une réelle affection pour sa ville. Il émit toujours le souhait qu’un musée sur lui y ouvre un jour… Vœu qui ne sera réalisé qu’en 2003 : le Musée Picasso Málaga est installé dans l’ancien Palacio Buenavista, de style Renaissance.

 

DÉAMBULATION DANS LE VIEUX MÁLAGA…

Le centre de Málaga offre un lacis de ruelles étroites, au plan désordonné… Idéal pour une vraie flânerie dans ces rues tyiquement espagnoles, avec ces immeubles ou maisons de quelques étages et beaucoup de petits balcons de fer, des façades tantôt pimpantes tantôt délavées, des persiennes et des volets de bois partout, des églises qui apparaissent pompeusement au détour d’une placette…

Vues du centre de Málaga.

Vieux théâtre romain ou balcons de fer ? Le vieux Málaga recèle quelques pépites.

Málaga ne possède pas forcément un cachet ancien à l’instar de Séville, Grenade ou Cordoue, mais plutôt un charme d’ensemble et un enthousiasme communicatif. Ici, la ville ne semble pas muséifiée. Tout est vivant et naturel et c’est tant mieux !

Au hasard de votre promenade, vous tomberez sans doute sur la Plaza de la Constitución, cœur battant du vieux Málaga. De là se déploient les artères les plus commerçants, autour de la Calle Granada. Vous dénicherez peut-être le marché d’Atarazanas, temple du bien vivre malaguène, et son étrange porte monumentale de stylo arabo-andalou. Vous aimerez aussi le beau décor du vieux théâtre romainsurplombé par les murailles de l’Alcazaba…. 

 

BALADE DU SOIR SUR LE PORT

En lui-même, le cadre n’est pas fabuleux : des immeubles plutôt moches et des grues et des cargos en arrière-plan… Mais voilà : la promenade du port a été entièrement réaménagée en 2011 et elle est extrêmement agréable à parcourir, surtout le soir.

Vues du port de Málaga.

Le port de Málaga, une promenade à ne pas manquer.

Le long des palmiers, le plateau piéton vous conduit au Centre Pompidou Málaga, surnommé « El Cubo ». Cette annexe temporaire du Centre Pompidou Paris est un peu le symbole du renouveau culturel malaguène. L’aventure, qui devait s’arrêter au bout de 5 ans en 2020, a d’ores et déjà été prolongée jusqu’en 2025…

Au-delà des arènes, la promenade se prolonge avec le Paseo Marítimo Pablo Picasso où s’ouvrent les plages de Málaga… Car oui, Málaga a la chance de posséder de belles grandes plages directement à son centre-ville : la Playa de la Malagueta et la Playa de la Caleta.  Inutile de préciser qu’elles sont très courues en été…

 

SORTIE NATURE EN DEHORS DE MÁLAGA

Bassin dans un jardin.

Le jardin botanique de la Concepción est un véritable havre de paix.

Direction le nord de Málaga pour prendre un petit bain de nature. Le jardin botanique de la Concepción (↘plus d’informations ici) est tout simplement l’un des plus beaux d’Espagne. Et c’est en plus une belle belle histoire : au XIXe siècle, le fils d’un armateur se fit apporter des plantes du monde entier via les bateaux de son père…

 

Résultat : un jardin historique de trois hectares, où poussent plus de 25 000 plantes et de bien jolis bâtiments anciens. 

Au-delà du jardin botanique, vous entrez dans le parc naturel des Montes de Málaga, qui culmine mine de rien à plus de 1000 mètres d’altitude. Parcourez ses sentiers de randonnée ou ses petites routes…

Ce massif méditerranéen bien préservé, avec son manteau de pins, de chênes, de châtaigniers… se révèle sec en été et étonnamment tendre et fleuri au printemps.

Quelques beaux points de vue s’offrent à vous comme le Mirador del Cochino (qui rend hommage à l’animal emblématique des Montes : le sanglier) ou le Mirador de Pocopán.

 

LOCATION DE VOITURE À MÁLAGA : NOS CONSEILS

Vous arriverez sans doute à Málaga en avion. Pour la petite histoire, l’aéroport de Málaga – Costa del Sol (code IATA : AGP) est le plus ancien d’Espagne ! Il fut créé en 1919 comme point d’escale pour l’acheminement du courrier entre Toulouse et Casablanca. Il se trouve au sud-ouest de la ville, de l’autre côté du fleuve Guadalhorce.

Suite au développement touristique de la Costa del Sol, l’aéroport de Málaga est aujourd’hui le 4e plus important d’Espagne en termes de trafic de passagers. C’est un point d’arrivée pour beaucoup de compagnies low cost.

Le low cost est également très présent à Málaga dans le domaine de la location de voiture. Vous trouverez en toute saison des offres aux tarifs très intéressants, parfois déroutants (nous avons relevé une offre à 0,06 € la semaine à Málaga en ce mois de mai 2018 !).

Consultez maintenant les offres de location de voiture à Málaga

Nous attirons votre attention sur le fait que ces offres trop alléchantes cachent souvent quelques (très chères) contreparties… Pour éviter toute mauvaise surprise, je vous recommande de lire notre article : ↘Location de voiture low cost : comment faire de VRAIES bonnes affaires.

 

TROUVEZ VOTRE HÔTEL PAS CHER À MÁLAGA

Vous souhaitez passer une nuit ou plus à Málaga, juste après avoir récupéré votre voiture de location ou juste avant de la rendre ? Excellente idée !

Trouvez ici votre hôtel au meilleur prix afin de profiter pleinement des atouts de la seconde ville d’Andalousie !



Booking.com

 

À LIRE AUSSI POUR PRÉPARER VOTRE VOYAGE EN ANDALOUSIE

0 commentaire

Laissez un commentaire