Émirats arabes unis : 7 jours dans un mirage (et au-delà aussi)

par Pierre
0 commentaire
Vue de Dubaï au soleil couchant.

En ce qui concerne les Émirats arabes unis, il y a deux écoles : celle qui boude le neuf, le clinquant et l’artificiel ; et celle qui adore ces terres désertiques où tout semble paradoxalement possible, qui sont bien desservies et où les tarifs restent abordables. À titre personnel, je n’ai pas encore tranché… Le fait est que ce pays du golfe Persique, riche en hydrocarbures, est devenu une escale incontournable du tourisme mondial. Voici de quoi faire un peu le tri dans les idées reçues.


Émirats arabes unis : mes incontournables


Carte touristique des Émirats arabes unis.
Pour moi, l’essentiel des Émirats arabes unis peut être parcouru en une semaine. Bien sûr, vous ne profiterez pas de l’ensemble de la palette de loisirs que propose le pays (elle semble d’ailleurs infinie, et en constante augmentation), mais vous en aurez un solide aperçu. Libre à vous, dirais-je, de revenir ensuite pour passer un long week-end à Dubaï par exemple.

Pour faire assez simple, la moitié occidentale des Émirats ne présente pas beaucoup d’intérêt pour votre séjour. Aucune localité d’importance ne s’y trouve et les paysages sont arides et monotones. C’est là que se concentre l’exploitation pétrolière terrestre du pays.
 

Émirats arabes unis : le club des 7

  • 7 émirats composent la fédération des Émirats arabes unis. Et tous ne ressemblent pas à Dubaï ou Abu Dhabi !
  • La superficie des Émirats arabes unis est de 77 000 km2 (soit à peu de choses près l’actuelle région française d’Occitanie).
  • Les Émirats arabes unis sont le 7e pays le plus producteur de pétrole dans le monde (environ 175 millions de tonnes extraits par an).
  • Le port de Jebel Ali à Dubaï est le 7e du monde par son activité. Cela en dit long sur la vocation de carrefour mondial qu’a prise les Émirats arabes unis.
  • Toute la population des Émirats arabes unis (9 millions d’habitants) se concentre sur moins de 7 % du territoire.

 

Abu Dhabi


Grande mosquée d'Abu Dhabi.

La fameuse mosquée Cheikh Zayed à Abu Dhabi.

Tout d’abord, Abu Dhabi est la capitale des Émirats arabes unis, mais aussi du plus grand des émirats du pays (il représente à lui seul plus de 85 % de la surface de la fédération !). L’ancien village de Bédouins a bien grandi depuis les années 1970 ! Aujourd’hui, c’est une métropole de plus de 600 000 habitants.

À côté des centres commerciaux, des gratte-ciel flambant neufs et de la mosquée Cheikh Zayed (l’une des plus grandes du monde), Abu Dhabi s’est dotée, sur l’île de Saadiyat, d’un musée classe mondiale : le Louvre Abu Dhabi, une antenne du grand musée parisien. L’architecte Jean Nouvel a réalisé là un spectaculaire dôme de moucharabiehs.

Côté nature, vous pouvez faire un petit tour en kayak dans le parc national des Mangroves – puisque Abu Dhabi s’est développée dans cet écosystème particulier et plutôt inattendu !

Mais je dois bien avouer qu’Abu Dhabi est loin d’être un coup de cœur : elle dégage globalement un sentiment d’ennui. Ou plutôt, elle souffre profondément de l’immanquable comparaison avec la bouillonnante Dubaï…
 

Le désert du Rub al-Khali


Désert de sable aux Émirats.

Le paysage envoûtant du Rub al-Khali.

Le Rub al-Khali, c’est la plus vaste étendue de sable d’un seul tenant : il est 20 % plus grand que la France… Il s’étend sur tout le sud de la péninsule arabique, et l’oasis de Liwa en est l’un des points d’accès – de toute beauté qui plus est.

Là, on s’émerveille de cette immensité de dunes orangées, qui dessinent un paysage ondoyant, et dont les plus hautes peuvent atteindre 250 mètres de hauteur (et même 300 mètres à la dune de Moreeb). C’est l’endroit idéal pour une virée en 4×4 dans les dunes ou une nuit dans le désert, sous le somptueux ciel étoilé d’Arabie.
 

Al-Aïn


C’est sans aucun doute pour moi la plus jolie et la plus authentique des villes émirati, du moins d’après des critères européens. Ici, pas vraiment de neuf et de clinquant, mais au contraire une légère sensation d’éternité.

La présence de sources ont fait de ce lieu une oasis florissante, au pied du Jebel Hafeet et ses 1340 mètres d’altitude. On peut arpenter à pied pendant des heures les allées de l’oasis, à l’ombre des dattiers.

Sachez aussi qu’Al-Aïn voue une passion très profonde aux dromadaires : n’hésitez pas à faire un tour au marché ou encore au champ de courses qui leur sont dévolus !
 

Vers le golfe d’Oman…


Lac aux Émirats arabes unis.

L’étendue d’eau du lac de Hatta.

L’est des Émirats livre un tout autre visage , méconnu et pourtant fort attachant. Ici, pas de pétrole ni de gaz, moins de touristes également, beaucoup de poussière, les paysages escarpés des monts Hajar et un climat (un peu) plus clément.

C’est aussi un sacré patchwork politique, un méli-mélo d’enclaves que se partagent, se disputent ou gèrent parfois conjointement 6 des 7 émirats du pays (!) mais aussi le sultanat d’Oman. C’est à lui qu’appartient par exemple la péninsule de Musandam, cette « corne » qui ferme le détroit d’Ormuz – emplacement ô combien stratégique.

Parmi les curiosités à voir dans ce coin des Émirats : la vision surprenante du lac de Hatta, entouré de hautes montagnes ; le désert rocheux de Mleiha ; Fujaïrah, les pieds dans le golfe d’Oman, avec son beau fort datant de la fin du XVIIe siècle ou encore, non loin de là, la petite mosquée d’Al-Badiyah : elle remonte au XVe siècle et c’est la plus ancienne du pays !

 

Dubaï


Vue de Dubaï la nuit.

Le Burj Khalifa, icône mondiale de Dubaï.

Il serait beaucoup trop long de décrire en si peu de lignes ce qu’inspire Dubaï. Les mots qui viennent à l’esprit sont « démesure », « no limit »… « insensé » aussi. On peut enchaîner les superlatifs aussi facilement que se côtoient la plaisir et la vanité, le vertige et l’humilité, le bon goût et le mauvais goût…

Il y a cinquante ans encore, Dubaï n’était qu’un petit port de pêche et de commerce de la perle, un lieu de passage pour les Bédouins. Certes, il en reste quelques aspects dans le quartier de Deira, mais aujourd’hui, c’est avant tout une ville fièrement artificielle qui s’offre à vous. C’est pour cela qu’elle aimante ou qu’elle consterne.

Parmi les incontournables de la visite de Dubaï : le Burj Khalifa, la plus haute tour du monde avec ses 828 mètres ; la Dubaï Marina entourée de ses gratte-ciel ; le luxueux hôtel Burj al-Arab en forme de voile, et jusqu’aux îles de Palm Islands ou The World, entièrement créées par la main de l’homme. Shopping, farniente et haute qualité de vie sont devenus les mots d’ordre du tourisme doubaïote.
 

Infos pratiques



Quand partir aux Émirats ?

C’est assez simple en fait : il fait toujours beau et chaud aux Émirats arabes unis. La question est plutôt de savoir quand il y fait vraiment trop chaud…

Réponse : de juin à septembre, la température dépasse allègrement les 40°, voire atteint les 50° C. Bon, tous les bâtiments et les véhicules sont bien sûr climatisés mais si vous ne supportez pas trop la chaleur, je vous conseille tout de même d’éviter l’été.

 

La location de voiture aux Émirats arabes unis

Une route aux Émirats arabes unis.Les Émirats arabes unis sont dotés d’une bonne infrastructure de transports domestiques : on circule très facilement d’une ville à l’autre en avion, en bus mais aussi en taxi. Il n’existe pas de train en revanche.

Toutefois, pour être plus flexible, il vaut mieux opter pour la voiture de location car les prix sont très modérés.

Voici quelques infos en vrac qui vous seront utiles avant de prendre le volant :

  • Les routes sont excellentes, la signalisation également.
  • Hormis dans les grandes villes où la circulation est dense (mais sans être non plus angoissante), vous serez assez tranquilles sur la route.
  • Toutefois, attention aux radars, omniprésents aux Émirats (parfois plusieurs sur une portion de quelques kilomètres !).
  • Les temps de parcours sont raisonnables : un peu plus d’1h30 entre Abu Dhabi et Dubaï, 1h20 entre Dubaï et Fujaïrah, 2h30 entre Abu Dhabi et l’oasis de Liwa, environ 2h entre Dubaï ou Abu Dhabi et Al-Aïn.
  • Le carburant est très bon marché.
  • Toutes les voitures sont dotées de climatisation.
  • Je vous recommande de vous munir au préalable d’un permis de conduire international. Même s’il n’est pas obligatoire aux Émirats arabes unis, il facilite toujours les démarches.
  • Si vous souhaitez rouler dans le désert avec un 4×4, assurez-vous au préalable que le loueur le permet. Vérifiez les conditions de location de l’offre sur notre site, ou bien demandez au loueur sur place.
  • Voir nos meilleures offres de location de voiture à Abu Dhabi et nos meilleures offres location de voiture à Dubaï.

 

Trouver un hôtel aux Émirats

Les hébergements ? Ce n’est pas ce qui manque aux Émirats arabes unis. C’est même l’assurance de passer un séjour inoubliable, tant les Emirati mettent un point d’honneur à proposer un accueil et des services impeccables.

Voici un moteur de recherche qui vous permettra d’organiser votre séjour l’esprit tranquille :



Booking.com


 


Crédits carte : Map tiles by Stamen Design, under CC BY 3.0. Data by OpenStreetMap, under CC BY SA.

0 commentaire

Laissez un commentaire