Faire le tour du Cap Corse en une journée ?

par Pierre
15 commentaires
Erbalunga au Cap Corse.

Doigt pointé dans la Méditerranée, veillant entre France et Italie, le Cap Corse est un monde à part, une “île dans l’île” comme se plaisent à le dire eux-mêmes ses habitants. Nulle part ailleurs sur l’île de beauté, l’imbrication de la montagne et de la mer n’est plus flagrante qu’ici… Un superbe petit road trip comme seule la Corse sait en réserver.

Le Cap Corse est une étroite langue de terre, longue de 40 kilomètres et large d’au maximum 15 kilomètres, qui s’avance dans la mer au nord de Bastia. Cette région à part, ouverte sur la mer comme aucune autre en Corse, est sauvage et balayée par le vent (près de 300 jours par an !). Elle fait incontestablement partie des sites incontournables à visiter en Corse !

📌 À lire aussiCes 23 choses à voir absolument en Corse !

 

ℹ️ Préparer son circuit en voiture au Cap Corse

Sur cette péninsule longiligne, l’altitude grimpe rapidement : jusqu’à 1322 m d’altitude à la Cima di e Follicce, et une dizaine d’autres sommets du Cap Corse dépasse les 1000 mètres ! Ceci réserve donc un grand nombre de paysages spectaculaires entre terre, mer et ciel, mais aussi de nombreuses routes à virages, une vitesse limitée, de multiples tentations de s’arrêter…

Carte du Cap Corse.

Voici pour nous les immanquables du Cap Corse !

Prévoyez donc du temps pour visiter le Cap Corse. Beaucoup ne prévoient qu’une seule journée pour faire le tour de cet incontournable des vacances en Corse, mais deux jours seraient plutôt à recommander. Les hôtels, campings, chambres d’hôtes, etc. du Cap Corse permettent en effet de prévoir sereinement une étape d’une nuit.

C’est la D80 qui sert de fil rouge à ce road trip autour du Cap Corse. La location de voiture à Bastia est idéale dans la mesure où nombre de ferries accostent dans la capitale de la Haute-Corse (depuis Marseille, Toulon, Nice, mais aussi Gênes et Livourne), en plus de disposer d’un aéroport important.

Nous vous conseillons de faire le tour du Cap Corse d’est en ouest, afin de bénéficier au maximum de la (belle) lumière du jour.

📌 À lire aussiTout ce qu’il faut savoir pour bien louer une voiture en Corse

 

📷 Villages et ports du Cap Corse

Au Cap Corse, point de villes… Mais plutôt un chapelet de villages (ils ne sont pas si nombreux au final) plutôt étonnants : autrefois retirés pour la plupart à l’intérieur des terres, en altitude, ils disposaient chacun d’une “marine”, c’est-à-dire un port de pêche, sur la côte, qui savait se faire discrète. Il faut dire que le Cap Corse, grand ouvert sur la Méditerranée, a longtemps été une proie de choix pour les pirates de tout poil. Il n’est pas étonnant dès lors que nombre de “tours génoises”, ces tours de guet réparties sur le pourtour du littoral et essentielles dans l’histoire de la Corse, soit concentrées au Cap Corse.

Aujourd’hui, la tendance s’est inversée : les “marines” sont plus peuplées et plus visitées que les villages de montagne auxquels elles étaient rattachées.

 

Erbalunga

Erbalunga est un charmant petit village, posé sur une petite presqu’île s’avançant dans la mer avec, tout au bout, une tour génoise ruinée. Les maisons sans prétention aux couleurs délavées ne manquent pas de caractère. Erbalunga couve un joli petit port de pêche.

🔎 PratiqueTrouver un hôtel à Erbalunga

Vue d'un village corse au bord de la mer avec des montagnes enneigées en arrière-plan.

Le petit village d’Erbalunga.

 

Sisco

Un peu en retrait de la côte, Sisco passe pour être l’un des plus beaux villages du Cap Corse. Il est composé en réalité d’une multitude de hameaux (dont aucun ne s’appelle Sisco !),  nichés dans le relief montagneux et qui offrent de superbes points de vue sur l’île d’Elbe, visible par beau temps et distante d’une cinquantaine de kilomètres à peine (peut-être distinguerez-vous les falaises de Capo Bianco ?). Ne pas manquer le joli campanile coloré de l’église du hameau de Poggio.

🔎 PratiqueTrouver un hôtel à Sisco

Vue d'un vieux hameau corse dans la montagne, traversé par un sentier.

Au fil des hameaux de Sisco…

 

Rogliano

Située au nord-est de la péninsule, le village de Rogliano (moins de 600 habitants) est considérée comme la “capitale” du Cap Corse. Il faut dire que le panorama sur Bettolacce, le hameau qui constitue le cœur de la localité, vaut le détour, avec ses maisons à flanc de colline, sa tour génoise, les façades majestueuses de ses deux églises et, en toile de fond, les montagnes chauves et le château médiéval ruiné de San Colombano. Un beau résumé de l’âme de la fière Corsica.

🔎 PratiqueTrouver un hôtel à Rogliano

 

Macinaggio

En bord de mer, Macinaggio est en fait la “marine” de Rogliano. Le petit port de pêche d’autrefois est devenu aujourd’hui le plus important port de plaisance du Cap Corse et une localité animée en été. C’est de là que vous pourrez embarquer pour une promenade en mer autour du Cap Corse et même jusqu’aux îles de l’archipel toscan.

🔎 PratiqueTrouver un hôtel à Macinaggio

Vue d'un lever de soleil à travers les mâts de bateaux en Corse.

Lever de soleil sur le port de Macinaggio.

 

Tollare

Qu’y a-t-il de spécial à Tollare ? Rien, en fait. Il s’agit d’un modeste hameau aux maisons simples, qui abrite un tout petit port de pêche. En arrière-plan, les montagnes corses. En face : la mer, à l’infini. Tollare, c’est tout simplement l’extrême nord du Cap Corse, un sentiment de bout du monde

Vue plongeante sur un village corse au bord de la mer.

Vue sur le hameau de Tollare, tout au bout du Cap Corse.

 

Ersa et le moulin Mattei

Sur la route entre Ersa et Centuri, vous aurez sans doute l’occasion de faire un petit crochet par le moulin Mattei. Récemment rénové, il est le dernier debout des nombreux moulins à vent qui parsemaient le Cap Corse autrefois. Située en hauteur, il offre un somptueux panorama sur la région et la mer. Le contraste avec les éoliennes en toile de fond, qui ont pris le relais de l’exploitation du vent, est malicieux.

🔎 PratiqueTrouver un hôtel à Ersa

Vue de la mer et des montagnes depuis un moulin à vent en Corse.

La mer depuis le moulin Mattei.

 

Centuri

Centuri-Port, “marine” du village de Centuri, est avec Macinaggio le plus important port de pêche et de plaisance du Cap Corse. Avec ses maisons au toit de lauze et ses rues encore pavées, le décor de ses montagnes et le charme de son port, il est une escale les plus appréciée du tour du Cap Corse. Le port connaît une animation importante pendant la période estivale.

🔎 PratiqueTrouver un hôtel à Centuri

Vue d'un petit port avec des barques dans un village corse.

Le joli port de Centuri, très apprécié des touristes.

 

Canari

Dans un décor idyllique – la montagne couronnée de maquis plonge de façon impressionnante dans la mer – s’étale Canari. Comme tous les villages du Cap Corse, il s’agit d’une accumulation de hameaux plus ou moins importants. Le cœur de la localité se trouve à Pieve (qui compte deux petites églises médiévales), mais ne passez pas à côté des “marines” de Scala et de Canelle. C’est un décor idéal pour un magnifique coucher de soleil.

🔎 Pratique Trouver un hôtel à Canari

Coucher de soleil avec le clocher d'un village corse.

La magie d’un coucher de soleil sur Canari…

 

☀️ Les plages du Cap Corse

Autant le dire tout de suite : les plages ne sont pas l’attraction numéro 1 du Cap Corse. Elles ne ressemblent pas aux plages paradisiaques de Porto Vecchio par exemple. Ici, elles se font sauvages et venteuses, à l’image de la péninsule.

📌 À lire aussiLes 13 plus belles plages de Corse !

Sur la côte est, on peut citer la plage de sable de Pietracorbara, une des plus belles de la côte est du Cap Corse et celle (sableuse) de Porticciolo, non loin de là.

Celle de Barcaggio, tout au nord du Cap Corse, est plus insolite avec son sable, ses dunes et ses vaches qui paissent parfois paisiblement au milieu des vacanciers.

Vue d'une plage de sable en Corse où marche une petite fille et où paissent des vaches.

La plage de Barcaggio, son sable, ses vaches…

Sur la côte ouest, les plage de gravier sombre prédominent. Il y a la plage de Giottani, celle d’Albo veillée par sa tour génoise et surtout la plage de Nonza, la plus célèbre sans doute du Cap Corse. L’immense étendue grise, qui tranche avec le bleu serein de la mer, est dominée par l’étrange silhouette de l’ancienne mine d’amiante de Canari (fermée depuis 1965).

Vue plongeante sur une grande plage grise au pied d'une montagne en Corse.

La plage de galets gris de Nonza.

 

🎒 Randonnée au Cap Corse

Les décors sauvages du Cap Corse sont un paradis pour la nature et la randonnée. Rendez-vous pour cela tout au nord du Cap Corse : à part la route qui permet d’atteindre Barcaggio, il n’y a pas d’asphalte qui longe la côte ! C’est à pied qu’il faut parcourir les étendues sauvages de la pointe de la péninsule.

Vue d'une île avec un phare en Corse.

Vue sur l’île de la Giraglia, tout au bout du Cap Corse.

Ça tombe bien : le magnifique Sentier des Douaniers relie Macinaggio à Centuri avec, en point d’orgue, la portion entre Macinaggio et Barcaggio. Comptez à peu près 4 heures de marche. C’est par ce chemin que vous atteindrez la tour d’Agnello, qui marque symboliquement le point le plus septentrional de la Corse. Juste en face, vous aurez l’île de la Giraglia qui, avec la grappe d’îles de Finocchiarola un peu plus au sud, constitue la Réserve naturelle du Cap Corse.

 

🍷 Les vins du Cap Corse

Vous croiserez certes des oliviers lors de votre circuit du Cap Corse, mais la presqu’île abrite également un fief réputé du vin corse.

Vue plongeante sur un vignoble entouré de montagnes en Corse.

Vue aérienne du vignoble de Patrimonio.

Sur les flancs est et nord du Cap Corse, il y a l’AOC Muscat du Cap Corse, produit sur 17 communes. C’est l’un des plus anciens vignobles corses, et il donne un vin doux dont la robe varie du jaune clair à l’ambré.

Au sud-est du Cap Corse s’étend le vignoble de Patrimonio, sur 7 communes. Il se décline en vin rouge, vin blanc et rosé.

Au-delà de Saint-Florent débute déjà le désert des Agriates qui débouche sur l’Île-Rousse… Mais c’est une autre histoire, une autre Corse encore… Une autre idée de découverte !

 

 

Crédits photo : couverture, Erbalunga, Sisco, Macinaggio, Tollare, moulin Mattei, Centuri, Canari, plage de Barcaggio, Nonza, île de la Giraglia, Patrimonio.

15 commentaires

15 commentaires

Stoemp 14 mai 2019 - 19:12

Tout simplement merci pour ce bel article !
5e visite de l’île et première au Cap Corse, je suis très impatient d’y être !

Répondre
Pierre 21 mai 2019 - 7:58

Eh eh, je comprends ! Profitez-en bien 🙂

Répondre
René 13 mai 2018 - 11:16

Bonjour,
Juin est-il un bon mois pour visiter le Cap Corse, du point de vue météo ?
Merci

Répondre
Pierre 14 mai 2018 - 7:16

Bonjour, la météo n’est malheureusement pas une science exacte mais on peut dire que oui, juin est une bonne période pour visiter le cap Corse !

Répondre
LNA216 19 février 2018 - 8:50

merci Pierre pour cet article fort plaisant et dont je vais largement m’inspirer pour visiter ce coin là en juillet avec ma fille. N’arrêtez surtout pas de nous faire profiter de vos connaissances et de votre amour pour ce territoire.

Répondre
Pierre 19 février 2018 - 11:40

Merci beaucoup ! Avec grand plaisir et pas de souci : mon ❤️ pour la Corse n’est pas près de s’éteindre. Bon voyage cet été 😊 Pierre

Répondre
titine 19 février 2017 - 0:07

bonsoir je prévois de partir une semaine fin juin découvrir le cap corse et d’aller jusqu’à Calvi. Vacances en famille (4 adultes et 2 enfants : 15 et 10 ans) nous avons prévu une location de voiture à Bastia. Voici notre programme prévisionnel : Bastia (2 nuits) puis départ par la côté pour Barcaggio (stop 1 nuit) ensuite direction St Florent en passant par Centuri et Nonza (stop 1 nuit) et puis on rejoindra l’ïle Rousse et Calvi on voudrait s’arrêter 3 nuits dans cette région. Dites moi ce que vous en pensez et les incontournables. Côté hébergement besoin de conseils concernant Bastia et la région de Calvi. merci

Répondre
Thierry 27 juillet 2016 - 20:48

Bonjour, nous prévoyons de partir au cap corse fin août. Quel parcourt recommandez vous pour le faire en deux jours (ou dormir notamment)?nous souhaitons visiter tout en profitant des paysages par des randonnées notamment. Merci

Répondre
Pierre 28 juillet 2016 - 9:55

Bonjour, en ce qui concerne le parcours, je pense que nous avons listé les principaux points à voir dans notre article (bien sûr il y a mille choses magnifiques à découvrir, souvent par hasard). Je dirais que Centuri et surtout Macinaggio sont des étapes idéales pour scinder votre parcours en deux. Mais je vous recommande de vous tourner vers l’office de tourisme de Bastia, l’office de tourisme de Saint-Florent ou l’office de tourisme de Macinaggio qui pourront vous offrir encore plus d’infos pratiques ! Je vous souhaite un superbe voyage en Corse 🙂 Pierre

Répondre
Thierry 2 août 2016 - 10:10

Merci pour votre réponse. Concernant le sentier des douaniers, y’a t’il des navettes ou d’autres moyens afin de revenir au point de départ en fin de journée? Si non, doit on faire demi tour par exemple à la tour d’Agnello afin de regagner notre véhicule?

Répondre
cresson robert 21 juillet 2016 - 15:20

nous partons en septembre faire le chemin des douaniers de macinaggio a centuri port nous sommes 4 hommes de +de 60ans dite moi ci c est faisable merci de votre conseil

Répondre
Pierre 22 juillet 2016 - 8:14

Bonjour, bien entendu je ne connais rien de votre condition physique, mais le terrain ne présente pas de difficulté particulière. Il s’agit simplement de s’équiper pour la randonnée et de prévoir suffisamment de quoi boire et manger. Il mesure une petite vingtaine de kilomètres (8 à 9 heures de marche en moyenne). Comptez-vous revenir à votre point de départ en fin de journée ? Bien à vous, Pierre

Répondre
robert cresson 4 août 2016 - 10:03

avec un peu de retard merci pierre . je ferais le chemin en deux jours partir de macinaggio avec une halte a tollare puis le jour suivant centuri-port avec retour sur tollare

Répondre
Diane 24 mai 2016 - 20:22

Bonjour,

Nous sommes un petit groupe de 3 personnes qui aimeraient faire le tour du Cap Corse à la mi-juin. Cependant, nous aimerions éviter de faire la location d’une voiture. Quelles sont les options qui s’offrent à nous ? Merci de me répondre rapidement.

Note: Nous arriverons à Bastia un mardi, en début d’après-midi.

Répondre
Pierre 25 mai 2016 - 8:52

Bonjour Diane, de notre point de vue, il est assez compliqué de visiter la Corse sans voiture. Notre conseil : contactez l’Office de Tourisme de Bastia, qui est la « tête de pont » du Cap Corse, il saura vous renseigner au mieux dans votre cas ! Pour les contacter → Bastia Tourisme. Profitez bien de la Corse 😉 Pierre

Répondre

Laissez un commentaire