Véhicule, hébergement : que choisir pour son road trip aux USA ?

par Invité
4 commentaires
Une route aux USA.

Nombreux sont les voyageurs à partir chaque année à l’assaut des routes américaines. Voiture de location, 4×4, van ou même camping-car… Hôtel, motel, camping… Les solutions sont multiples et variées, et dépendent essentiellement de votre budget. Voici un comparatif de ces solutions, avec leurs avantages et leurs défauts, pour vous aider à y voir plus clair et à bien préparer votre road trip aux USA.

 

 
 

QUEL VÉHICULE CHOISIR POUR SON ROAD TRIP AUX USA ?


Vous voilà avec vos billets d’avion pour Vegas ou Los Angeles en main ; se pose maintenant la question de toutes les comparaisons : le transport !
 

LA LOCATION DE VOITURE AUX USA

Une voiture de location aux USA.

Les voitures louées aux USA sont toujours spacieuses et fonctionnelles, et une routière peut largement suffire pour 4 personnes. © Mitchka – Fish & Child(ren)

La location de voiture est naturellement la moins chère des solutions qui s’offrent à vous. Avec une gamme de choix très large, vous pouvez facilement adapter votre location à votre budget. Le 4×4 est vivement recommandé si vous pensez passer beaucoup de temps dans les parcs nationaux… Cela vous évitera de vous faire peur sur les chemins accidentés…

Atouts : Le prix, bien plus abordable, la possibilité d’aller partout sans se poser de question, et le kilométrage illimité.
Principal inconvénient : On peut difficilement dormir dedans !
💳 Idée de prix : Pour 3 semaines, une routière, 5 portes, vous coûtera entre 650 et 700 €, quand un 4×4 vous fera débourser en moyenne 800 €, et un pick-up 1120 €.
 

 
 

LE CAMPING CAR

Parking aux USA.

Sur les routes du Montana, pick-up et camping-cars sont légion ! © Mitchka – Fish & Child(ren)

Très apprécié des Américains, souvent sur-équipé, le camping-car est une véritable petite maison roulante. Toutefois son gabarit imposant ne permet pas de passer partout. Nombreuses sont les routes interdites à ces véhicules dans les parcs nationaux, et c’est à pied que vous devrez continuer si vous souhaitez prendre des chemins de traverse.

Atout : Comme chez vous, il y a une cuisine, des toilettes, une douche, un confort bien appréciable surtout lorsqu’on séjourne dans les parcs nationaux où les campings sont généralement primitifs.
Principaux inconvénients : Le kilométrage n’est pas illimité, difficile à manœuvrer, se traîne sur la route (notamment en montagne).
💳 Idée de prix : Il faut compter, pour 3 semaines, un minimum de 3100 € pour 4 couchages, et jusqu’à 4200 € pour 7 couchages.
 
 

LE VAN

Combi Volkswagen sur une route des USA.

Le Combi Volkswagen est le plus mythique des vans de voyage (ici sur la Route 66).

Le van a le vent en poupe depuis quelques années, il est instagrammable à souhait… Et vous vous voyez déjà les orteils à l’air, le coffre ouvert, devant le lever du soleil ! Voilà une image que nous avons déjà 1000 fois sur les réseaux sociaux… et qui a un coût. Alors qu’il est bien moins confortable qu’un camping-car en cas d’intempéries, il est à peine moins cher.

À noter que les vans loués pour 5 personnes sont les mêmes que ceux pour 2 personnes, ils sont juste équipés d’une tente de toit en supplément.

Atout : Plus facile à manœuvrer qu’un camping-car, et plus confortable qu’une tente, on est sûr d’être au sec en cas d’orage (sauf si vous êtes celui que l’on a envoyé dormir dans la tente de toit !)
Principal inconvénient : Comme pour la location de camping-car, le kilométrage est généralement limité à 100 miles par jour.
💳 Idée de prix : Il faut compter, un minimum de 2500 € pour deux personnes, et 2900 € pour 4 à 5 personnes, pour 3 semaines.
 
 

LA MOTO

Motos garées à une station-service aux USA.

Un road trip en moto, et notamment en Harley Davidson, est pour beaucoup un rêve à accomplir.

Si vous êtes un motard dans l’âme, il est possible de louer des motos dans la plupart des grandes villes américaines.

Atout : Cela peut-être, pour certains, la réalisation d’un vieux rêve !
Principal inconvénient : Il faut voyager très léger.
💳 Idée de prix : Les tarifs de location d’une Harley Davidson se situent, selon le modèle, entre 1500 et 2500 € pour 3 semaines.
 
 

QUEL TYPE D’HÉBERGEMENT POUR MON ROAD TRIP AUX USA ?


Se loger dans une ville américaine a un coût important, et cela demande de s’y prendre plusieurs mois en avance si l’on veut y séjourner plusieurs jours, voire plusieurs semaines, sans se ruiner.
 

L’HÔTEL

Las Vegas la nuit.

Le « Strip » est l’artère principale de Las Vegas. Il relie l’aéroport McCarran, à l’hôtel Stratosphere et sa tour d’observation culminant à 350 mètres.

Il faut compter, pour une ville comme San Francisco, 180 € par nuit, à deux pour un hôtel correct en centre en ville, et jusqu’à 260 € pour une famille de 4 personnes (à lire : ↘️ Dans quel quartier se loger pour visiter San Francisco ?) . Il est préférable de planifier vos city-trips durant la semaine, les tarifs étant généralement plus élevés le week-end. À Las Vegas, par exemple, vous pourrez facilement loger en famille sur le strip pour 40 ou 60 € la nuit, entre le lundi et le jeudi…
 

Trouver un hébergement au meilleur prix aux USA



Booking.com

 
 

LA LOCATION ENTRE PARTICULIERS


Les locations d’appartement entre particuliers affichent des prix tout juste moins chers que l’hôtel, mais avoir une cuisine vous permettra de faire des économies supplémentaires.
 
 

LE MOTEL

Route et hôtel aux USA.

À l’entrée de chaque ville, petite ou grande, les motels et les restaurants se succèdent, souvent sur des kilomètres. © Mitchka – Fish & Child(ren)

Les motels, hébergements emblématiques des routes américaines, font d’excellents points de chute en fin de journée. Très nombreux à l’entrée (et à la sortie) de chaque ville, vous êtes certain de toujours trouver de la place quelque part, même en arrivant à l’improviste. Avec des prix allant de 40 à 120 € pour 2 personnes, et de 60 à 160 € pour une famille de 2 adultes/2 enfants… le motel offre de loin le meilleur rapport qualité-prix.
 
 

LE CAMPING

Tente dans un camping aux USA.

La zone réservée aux tentes dans le camping de Bridge Bay, dans le Yellowstone, vous donne la sensation d’être seuls dans la nature… © Mitchka – Fish & Child(ren)

Si vous avez envie d’un voyage tourné essentiellement vers la nature, le camping est fait pour vous ! Parcs d’État, parcs nationaux ou aires récréatives, tous ces sites sont pourvus de zones de campement, même si elles sont parfois rudimentaires… Le tarif d’un emplacement, dans un parc national ou d’état, pour une tente, une voiture et 6 personnes se situe entre 10 et 25 € la nuit. Pour un camping privé, le prix s’élèvera plutôt à 25/30 €. Dans certains parcs, il est également possible de faire du camping sauvage, en s’acquittant toutefois d’un droit de camper (environ 10/15 €).
 

Important à savoir si vous voyagez en camping car ou en van aux USA

Si vous avez opté pour le camping-car ou le van, vous serez dans l’obligation de passer vos nuits dans un camping. Il est formellement interdit de camper en dehors des zones prévues à cet effet. Les emplacements réservés à ces véhicules sont, en général, aux mêmes tarifs que ceux mis à disposition des tentes, ou supérieurs de quelques euros. Si les RV parks (camping pour camping-car) sont très nombreux (on en trouve même sur le strip à Las Vegas !), ils sont, en général, loin d’être très bucoliques.

 
 

LES CABANES

Une cabane aux USA.

On trouve souvent des cabanes, comme celles-ci, meublées uniquement d’un ou plusieurs lits. Les clients utilisent alors les sanitaires du camping. © Mitchka – Fish & Child(ren)

Autre possibilité : les cabanes. Assez populaires, elles restent assez chères, et souvent très rustiques pour leur prix. Mais il en existe de toutes sortes, des plus simples, aux plus luxueuses, en passant par le chariot ou le tipi aménagé… Il faut compter une centaine d’euros par nuit pour 3 ou 4 personnes pour ce type d’hébergement, et jusqu’à 160 € pour les plus confortables.
 
 

ZOOM : LE CAMPING AUX USA, CE QU’IL FAUT SAVOIR


Le plus économique, vous l’aurez compris, est d’opter pour une combinaison voiture de location + tente. Que vous soyez, 2, 4 ou 5 voyageurs, une telle organisation revient à 1 000/1200 € pour 3 semaines. Un tarif imbattable ! En campant, vous optez pour une plus grande liberté, vous n’êtes pas obligé de « réserver » l’ensemble de votre voyage, et pouvez le réinventer chaque matin.

Mais camper, c’est aussi prendre le risque de subir des intempéries, de ne pas trouver de place en arrivant trop tard, de ne pas pouvoir se laver tous les jours et de restreindre ses repas à des chips et des compotes à boire… Même si la civilisation n’est jamais bien loin, camper aux USA demande un minimum d’organisation. Il vous faudra faire voyager votre matériel de camping, être équipés pour les nuits fraîches du Wyoming ou du nord de Californie, et supporter les violentes chaleurs de l’Utah ou l’Arizona… en somme, camper aux États-Unis, c’est une véritable aventure !
 

FAUT-IL RÉSERVER SON EMPLACEMENT ?

Camping au pied d'une montagne aux USA.

Le camping de Fruita, dans le parc de Capitol Reef, est un lieu de repos idéal pour les campeurs… la réservation y est fortement conseillée. © Mitchka – Fish & Child(ren)

Si vous souhaitez camper absolument à l’intérieur d’un parc national, il est conseillé de réserver quelques semaines en amont, voire quelques mois avant votre arrivée. Mais tout dépend des lieux, et de vos motivations.

À noter que dans certains parcs il est impossible de réserver, c’est le cas dans le parc national de Grand Téton. Tous les campings y pratiquent la politique du « premier arrivé, premier servi ». Et, en plein été, votre seule chance d’avoir un emplacement dans le camping de votre choix est d’y arriver avant 8 h du matin ! Mais pas d’inquiétude, même dans les lieux les plus fréquentés, on trouve toujours un terrain pour monter sa tente, même si celui-ci est parfois un peu perdu. N’hésitez pas à demander conseil dans les Visitor Centers : ils sauront vous indiquer les disponibilités des campings, ou vous aider à trouver des lieux de repli si besoin.

En dehors des parcs, les emplacements se trouvent assez facilement. Ce sont alors des campings privés, un peu plus chers, mais généralement mieux équipés.
 
 

QUELS ÉQUIPEMENTS ET SERVICES TROUVE-T-ON DANS LES CAMPINGS ?


Dans les parcs ou monuments nationaux et les parcs d’Etat, les sanitaires sont souvent réduits à peau de chagrin : quelques lavabos, de l’eau froide, et des toilettes. Dans les aires les plus reculées, il n’est pas rare de ne trouver qu’un robinet et deux toilettes sèches pour une vingtaine d’emplacements. Aucun commerce n’est installé dans ces campings.
 
 

S’IL N’Y A PAS DE DOUCHE, ON SE LAVE OÙ ?


Pour vous laver, vous n’aurez qu’une solution : trouver la douche la plus proche ! Les agents d’accueil dans les Visitor Centers sauront vous les indiquer. Nombreux sont les établissements qui partagent leurs activités entre une laverie et des douches publiques, ils sont souvent installés à proximité d’une aire de camping importante. On trouve également des douches « à pièces » dans les campings privés ou RV parks, il suffit de demander à l’accueil des établissements.
 
 

OÙ FAIRE SES COURSES ?


Dans les parcs ou monuments nationaux, ou encore les parcs d’Etat, les commerces existent mais restent partout minimalistes. Vous trouverez en général une ou des épicerie(s) de dépannage, une laverie, une station-service, parfois même des restaurants… mais si vous envisagez de vous enfoncer dans le Yellowstone pour plusieurs jours, arrêtez-vous dans un supermarché avant faire le plein de pâtes !
 
 

ET LES ANIMAUX SAUVAGES DANS TOUT ÇA ?

Emplacement de camping aux USA.

Un emplacement typique des campings du Wyoming avec une table, un feu de camp, et un coffre anti-ours. © Mitchka – Fish & Child(ren)

Où que vous campiez dans les parcs nationaux, la nature sera toujours exceptionnelle et les animaux ne seront jamais bien loin, ce qui est l’assurance de passer des moments uniques. Mais si certaines rencontres sont drôles, d’autres ne sont pas souhaitables. Dans les parcs du Wyoming, des coffres anti-ours sont à votre disposition pour y ranger nourriture, boissons et savons afin de limiter les visiteurs.
 

Ne tentez pas les ours !

Si un ours est surpris dans un camping, il est abattu pour des raisons de sécurité. Ne pas les attirer, c’est les sauver.
↘️ Pour en savoir plus sur la thématique des ours dans les parcs nationaux américains.

 
 

À propos de l’auteur


Sur son blog ↘️ Fish & Child(ren), Mitchka nous parle avec plaisir de ses aventures en France, en Europe et en Amérique du Nord (et ses enfants et sa canne à pêche ne sont jamais très loin).
 

4 commentaires

4 commentaires

gacon 11 mars 2019 - 19:50

je pars en Guadeloupe d ici un mois mais je n’arrive pas à visualiser les 23 choses a faire et quelles sont les meilleurs offres de location de voiture ?

Répondre
Pierre 12 mars 2019 - 7:24

Bonjour c’est normal, vous êtes sur un article consacré aux USA. Je vous mets ici le lien vers l’article Guadeloupe : https://www.carigami.fr/magazine/un-avant-gout-de-vacances/23-choses-a-voir-en-guadeloupe.html
Bien à vous,
Pierre

Répondre
Schaeffer 26 février 2019 - 7:44

Super article avec plein d’infos utiles ! parfait pour notre road trip cet été !

Répondre
Pierre 26 février 2019 - 10:54

Merci, ça fait plaisir ! Bon road trip !

Répondre

Laissez un commentaire