Le Liban est aussi un voyage culinaire

par Inès
2 commentaires
Une assiette de houmous.

Le Liban est non seulement réputé pour l’hospitalité de ses habitants mais encore pour l’excellente cuisine qu’on y prépare. Mets salés ou sucrés, vous trouverez forcément un plat qui vous séduira parmi les nombreuses spécialités libanaises. Voici une petite carte – non exhaustive ! – de ce que vous pourrez trouver dans les restaurants libanais.

 

LES « MEZZÉ »


C’est le nom qu’on donne à chaque petit plat qui circule sur la table à manger. Traditionnellement, certaines spécialités se retrouvent dans tout le Liban, quelle que soit la région.

 

Le taboulé – ou « tabouleh »

Il s’agit d’une salade à base de persil haché, de tomates, de concombres finement coupés, parfois agrémentée de grains de grenade, d’oignons verts et de menthe. On peut ajouter un peu de boulgour, même si le « vrai » taboulé libanais n’en contient pas. L’assaisonnement est à base d’huile d’olives et de citron, vous pouvez saler à votre convenance. Traditionnellement, le taboulé est servi avec de grandes feuilles de salade ou de chou vert en guise de couverts.

 

Le fatouche

Cette salade est mon coup de cœur absolu de la cuisine salée libanaise. A la fois très fraîche, acidulée et croquante… Un délice ! Pour la préparer, on coupe des tomates, des concombres, du pourpier, de la menthe et du persil. Dans l’assaisonnement, on trouve du sumac – baie rouge au goût légèrement acide –, de l’huile d’olive, du citron et traditionnellement de la mélasse de grenades. On ajoute souvent du pain pita frit en décoration sur le dessus de la salade.

 

Le houmous – ou « hommos »

Cette purée de pois chiches mélangée à de la crème de sésame – tahini – est une spécialité libanaise qu’y s’exporte beaucoup en France et en Europe, pour les apéritifs par exemple. Sa texture onctueuse et son goût subtil ont conquis de nombreux adeptes.

 

Le caviar d’aubergines – « moutabal » ou « baba ghannouge »

Préparé avec des aubergines grillées puis écrasées, de la pâte de sésame, du citron, de l’ail, de l’huile d’olive et parfois un peu de yaourt, le caviar d’aubergines libanais est un incontournable des mezzés.

 

Le kebbé

Les « kebbés » sont des bouchées à base de plusieurs viandes, d’oignons, de boulghour et éventuellement de pignons de pin, dont la forme ressemble à un mini ballon de rugby. Elles sont ensuite frites jusqu’à devenir de couleur marron et servies chaudes.

 

Le fateh et le labneh

Le labneh est une sorte de fromage blanc souvent servi avec de l’huile d’olives, parfois des feuilles de menthe et de l’ail. Servi chaud, le fateh est sa version plus arrangée : on y ajoute du tahini, de l’ail et on sert avec des pois chiches. Souvent, on grille ou frit des pignons de pin, des noix de cajou et du pain pita pour mettre sur le dessus.

Tous ces plats sont accompagnés de pain pita, qui est une sorte de galette sans levain, et qu’on plie de telle sorte qu’il sert de pinces pour porter la nourriture à la bouche.

 

LES PÂTISSERIES


Ce qui m’a frappée la première fois que je suis entrée dans une pâtisserie libanaise, ce sont les quantités et la diversité des gâteaux qu’on y trouve. Présentées dans de larges plateaux, les pâtisseries sont essentiellement faites à base de semoule, de sirop de sucre et de diverses noix – pistaches, noix, amandes… C’est aussi beau que bon !

 

Le knefé

Cette spécialité du nord du Liban – région de Tripoli (↘️ lisez mon article sur cette ville) – se prépare à base de fromage frais, cuit à basse température jusqu’à le rendre presque élastique. On y ajoute du sirop de sucre et de la fleur d’orangers. Puis on glisse cette préparation entre deux morceaux de gâteau à la semoule… c’est très nourrissant et il faut aimer le mélange sucré-salé, personnellement j’aime beaucoup !

 

Le sfouf

Ce gâteau de couleur jaune – à cause du curcuma qu’on ajoute à la pâte – est très aéré et délicieux !

 

Le mahmoul

La forme de ce gâteau fait un peu penser à celle d’une madeleine, mais la consistance n’est pas du tout la même ! L’extérieur est une sorte de pâte sablée saupoudrée de sucre glace, l’intérieur un mélange de sucre et de différentes noix.

 

LA STREET FOOD


On trouve beaucoup de spécialités à emporter au Liban. La plupart des gens est tellement habituée à être servie que certains ne descendent même pas de leur voiture pour recevoir leur commande !

 

Le manouché / saj

Incontournable du petit-déjeuner, le manouché est une sorte de pain sans levain cuit soit au four – comme une pizza – soit sur le saj, une plaque bombée chauffée au gaz. On peut y mettre différents aliments sur le dessus : légumes, fromage ou encore zaatar, un mélange de thym et de graines de sésame. Certains mettent des aliments sucrés dans leur manouché, comme de la pâte à tartiner ou des fruits.

 

Le shawarma et le chich taouk

Cette viande rôtie à la broche est un MUST de la cuisine moyen-orientale. Fait à base de viandes d’agneau, de volaille ou bovine, le shawarma est consommé dans du pain pita sous forme de sandwich. Le chich taouk est un plat de poulet mariné au jus de citron, servi sur des brochettes ou dans des sandwichs.

 

2 commentaires

2 commentaires

Danielle Van de Steene 29 novembre 2018 - 18:56

Ça donne envie d’y aller 😁😁😁 !

Répondre
Simon 29 novembre 2018 - 10:01

Delicieux !

Répondre

Laissez un commentaire