Comment visiter Amsterdam en 2 jours ?

par Pierre
0 commentaire
Vue de façades de maisons à Amsterdam.

Dans le port d’Amsterdam On connaît tous la mélodie nostalgique et entraînante de Jacques Brel. Ce n’était pas encore l’Amsterdam touristique d’aujourd’hui, mais on reconnaît encore, dans le timbre si particulier de sa voix, les ambiances et les couleurs de la belle cité hollandaise. Amsterdam n’a pas de monument emblématique à proprement parler, mais elle une atmosphère. Et quelle atmosphère : celle des canaux, de la brique, des petits ponts aux rambardes blanches, des vélos, celle d’une vie à la fois trépidante et incroyablement apaisée. C’est l’une des destinations européennes les plus prisées pour un week-end, que ce soit entre amis, en famille ou en amoureux…

 

☝️ Amsterdam se présente

Amsterdam est la plus grande ville des Pays-Bas, et aussi leur capitale… bien qu’elle ne soit ni le siège de la famille royale, ni du parlement, ni d’aucun ministère ! Cette curiosité administrative contribue à en faire une ville à part : elle a tout d’une grande, sans être écrasée ou corsetée par un pouvoir trop proche. La vie est légère à Amsterdam.

Avec environ un million d’habitants, elle reste une ville à taille humaine, à l’architecture agréable, ouverte et respirante. L’omniprésence de l’eau contribue grandement à ce ressenti.

💤 PratiqueTrouvez votre hôtel à Amsterdam !

 

⚓️ Les canaux d’Amsterdam

La ville compte 100 km de canaux concentriques, formant 90 îles reliées par presque 1500 ponts (soit trois fois plus qu’à Venise !)… Les plus prestigieux de ces “grachte” se nomment Keizersgracht, Herengracht et Prinsengracht, mais qu’ils soient larges ou étroits, prétentieux ou intimes, tous donnent à voir les mêmes jolies façades de briques tantôt claires, tantôt rouges, brunes ou presque noires, avec leur farandole de pignons.

Vue d'une rue d'Amsterdam avec un vélo garé devant un café.

Amsterdam est un art de vivre à elle toute seule.

En levant les yeux, vous verrez encore sur un grand nombre de maisons une poutre surplombant la plus haute fenêtre de la façade : il s’agit de la poulie permettant autrefois de monter les marchandises au grenier depuis la rue, rappel de la riche cité marchande qu’était Amsterdam, et notamment au 17e siècle.

À cette époque, les bateaux arrivaient des quatre coins du monde, en particulier des colonies qu’étaient l’Afrique du Sud et l’Indonésie, mais aussi de Chine, d’Inde, des Antilles…

Pourquoi ne pas faire une visite d’Amsterdam en bateau ? La vue est saisissante au fil de l’eau, surtout lorsqu’il s’agit de passer sous les ponts – pas très élevés, les ponts d’Amsterdam ! Le plus célèbre d’entre eux est le Magere Brug (autrement dit le “pont maigre”, à l’origine si étroit que deux personnes pouvaient à peine s’y croiser) qui se lève régulièrement pour laisser passer les bateaux de dimensions plus importantes.

 

📷 Que voir à Amsterdam ?

Comme nous l’avons dit, il n’existe pas vraiment de points de repère touristiques majeurs à Amsterdam, contrairement aux autres capitales européennes comme Paris, Londres ou Rome. L’idéal est peut-être de se laisser perdre au fil des canaux…

Vous croiserez forcément quelques-uns de ces centres d’intérêt : Le Nieuwmarkt (“le Marché Neuf”) : c’est l’une places principales d’Amsterdam et l’épicentre des canaux de la cité. Au milieu de la place trône le bâtiment médiéval du Waag, qui abrite aujourd’hui un restaurant. Chaque jour y prend place un marché (marché bio le samedi).

Vue de bouquets de fleurs à Amsterdam.

Les tulipes, stars du marché aux fleurs d’Amsterdam.

Autre marché emblématique : le marché aux fleurs (“Bloemenmarkt”), le long du canal Singel. Vous y trouverez un grand nombre de fleur, “en fleur” ou en bulbes et notamment les tulipes de toutes variétés, et ce à des prix vraiment intéressants !

Les deux grands musées, construits non loin l’un de l’autre, au sud de la vieille ville : le Rijksmuseum récemment rénové et sublimé, consacré aux plus belles heures de l’art hollandais du 17e siècle (Rembrandt en particulier) et le musée Van Gogh, dédié à l’autre “star” de la peinture néerlandaise.

Une visite très émouvante : la maison d’Anne Frank, où la jeune adolescente juive, cachée avec sa famille dans le bâtiment, écrivit son journal intime avant d’être capturée et déportée avec ses proches dans un camp de concentration. C’est son père, seul survivant de la famille, qui publiera les écrits de sa fille à son retour à Amsterdam.

Le Dam est la place la plus connue d’Amsterdam : c’est là que s’élève le palais royal, ancien hôtel de ville, où l’on peut voir l’extraordinaire salle baroque (burgerzaal) toute entière dédiée à la gloire des anciennes colonies hollandaises. A côté du palais, il y a la Nieuwe Kerk (“l’Eglise Neuve”), où sont intronisés les souverains des Pays-Bas, mais qui est dévolue le reste du temps à des expositions temporaires.

Non loin de là se trouve le Béguinage (“Begijnhof”), enclos paisible au cœur de la ville : les anciennes demeures des religieuses, avec leur jolie façade rouges, se répondent en silence autour d’un jardin.

Vue du béguinage d'Amsterdam.

Dans la paisible cour du béguinage d’Amsterdam.

Sur le flanc occidental de la vieille ville, le quartier de Jordaan a connu une sacrée renaissance. Autrefois quartier populaire un peu décrépi, il est devenu LE quartier branché d’Amsterdam. Vous y trouverez de nombreuses boutiques et des cafés pleins de personnalité, notamment dans le secteur dit des Neuf-Ruelles (“Negen Sraatjes”).

Vue d'un quai à Amsterdam.

Le quartier de Jordaan est aujourd’hui un des plus vivants d’Amsterdam.

Sinon, il y a quelques découvertes insolites à dénicher ici et là. On pense notamment à la superbe Synagogue portugaise, une des plus anciennes et des plus belles d’Europe, ou au Ons’ Lieve Heer op Solder (littéralement “le Bon-Dieu dans le grenier”), une église autrefois clandestine aménagée dans les combles d’une maison bourgeoise…

Vue sur Amsterdam.

La bibliothèque publique d’Amsterdam offre des vues splendides sur la ville.

Non loin de la gare, la Bibliothèque publique d’Amsterdam offre depuis son restaurant au huitième étage une vue panoramique imprenable sur la ville.

Un mot aussi sur le célèbre Quartier Rouge, situé entre la gare centrale d’Amsterdam et le Dam. Aux abords du Damrak, l’ancien port de commerce de la ville, le quartier a de tout temps été dévolu aux plaisirs des marins. Il est toujours un temple de la luxure, même s’il est devenu excessivement touristique. Âmes sensibles, vous êtes prévenues…

Si vous disposez de plusieurs jours sur place, il peut être intéressant de louer une voiture à Amsterdam et de faire un circuit en voiture d’une ou deux journée le long de la côte.

 

🎶 Sortir à Amsterdam

Amsterdam est une destination idéale pour sortir, car elle offre une énorme palette de restaurants, bars, boîtes de nuit ,etc. Globalement, sachez que les tarifs peuvent parfois vous sembler un peu élevés (eh oui, Amsterdam réussit souvent à vous faire oublier par ailleurs que vous êtes dans une capitale). En revanche, tous les lieux de sortie d’Amsterdam se distinguent par leur sympathie.

Vue d'un vieux café à Amsterdam.

Dans un « café brun » d’Amsterdam.

L’un des charmes des Pays-Bas réside dans les “cafés bruns”, les vieux troquets sombres qui ont conservé leur mobilier massif et patiné, et où le temps semble s’être arrêté. Ils s’opposent aux “cafés blancs” nouvelle tendance, plutôt orienté lounge, qui fleurissent un peu partout.

Côté repas, vous n’irez sans doute pas aux Pays-Bas pour leur richesse gastronomique. Les Néerlandais eux-mêmes raffolent de la cuisine du monde. Vous pourrez sans doute goûter au “kipsaté”, un plat quasi national inspiré directement de l’Indonésie, ancienne colonie néerlandaise : il s’agit de poulet (“kip” en hollandais) accompagné de saté, une sauce épaisse à la cacahuète.

Vue d'un panneau publicitaire à Amsterdam.

Si vous êtes à Amsterdam au bon moment, ne passez pas à côté d’un matjes !

Sinon, si vous parcourez Amsterdam entre mi-mai et fin-juin, laissez-vous tenter par des “matjes”, ces harengs frais dévorés dans la rue. Les fromages, pour nous autres Français, présentent a priori un intérêt limité. Toutefois, n’hésitez pas à goûter un peu de vieux Gouda (prononcez “Raoda”) sur un marché. Âpre et râpeux comme un Parmesan, il n’a alors rien à voir avec les tranches de jeune Gouda vendues en supermarché.

Au rayon des sucreries, il y a toujours les “poffertjes”, petites boules de pâte à gaufre cuites dans des moules de fonte et aspergées de sucre ou de chocolat.

Globalement, les Néerlandais mangent traditionnellement très léger à midi, une soupe, et dînent plutôt tôt, sur les coups de 18 h.

Juste un mot encore : les Pays-Bas sont associés à une image plutôt complaisante en matière de consommation de drogue. C’est tout à fait faux ! Si certaines drogues “douces” peuvent en effet se consommer de manière très limitée et très définie dans les “coffee shops”, vous payerez très cher votre légèreté si vous vous faites prendre ailleurs.

 

👌 Amsterdam pratique

Aucun souci pour venir à Amsterdam. L’aéroport de Schipol est l’un des plus importants d’Europe (le billet de train entre l’aéroport et la gare coûte environ 3,50 €) et la gare d’Amsterdam Centraal est l’une des têtes de ponts du réseau Thalys.

Météo à Amsterdam : le climat est océanique et donc souvent humide et changeant. Il est possible de visiter Amsterdam en toute saison mais il fera nettement plus beau entre mai et août.

Attention au 27 avril (ou la veille si le 27 tombe un dimanche) : à l’occasion de la Fête du Roi, toute la ville – tout le pays même – pavoise et se pare de orange. Pensez donc à réserver à l’avance votre hôtel, appartement ou auberge de jeunesse (cela est globalement valable pour la saison estivale aussi).

Pour vous déplacer à Amsterdam, oubliez bien entendu la voiture. L’idéal reste la marche à pied ou le vélo. Louer un vélo vous revient environ à une dizaine d’euros par jour et par personne.

 

Crédits photo : couverture, vélo, fleurs, béguinage, Jordann, bibliothèque publique, café brun, matjes

0 commentaire

Laissez un commentaire