3 itinéraires pour un rêve : anatomie de la Toscane heureuse

par Invité
0 commentaire
Vue de Lucques en Toscane.

Il y a plus d’un voyage à faire en Toscane. Plutôt que de chercher à tout voir, mieux vaut l’explorer au gré de ses envies, pour mieux y revenir sous un autre prétexte, ou en une autre saison… Il y a d’abord la Toscane d’art, cœur vibrant de la Renaissance, puis la Toscane des grands vins, avec ses itinéraires qui marient découverte des crus et plaisirs de la table… Enfin, on le sait moins, mais la Toscane est aussi une région d’Italie extrêmement riche en eaux thermales, qui surgit au milieu de sites naturels accessibles librement.

 

Bien-être, culture, vin et gastronomie, nos itinéraires vous proposent trois façons de découvrir la région. Sautez de chef-d’œuvre en village, de la ville aux collines, d’un grand vin à une fresque… N’hésitez pas à mixer ces idées de voyage pour composer un road-trip taillé sur vos envies.

Carte touristique de la Toscane.

 

La Toscane des artistes


Dans l’imaginaire, la Toscane est fortement liée à ses artistes, pour la plupart grands noms de la Renaissance. Sur place, l’architecture d’un baptistère, la silhouette d’un David ou les immenses fresques des églises transportent les visiteurs dans le temps. En parcourant les salles immenses des Offices à Florence ou en se promenant sur la place d’un petit village, il est facile de se laisser porter par une rêverie sur la Toscane des grands maîtres d’art. Cet itinéraire comprend de nombreux classiques et convient bien à un premier voyage.

*

Nos étapes : Consacrez quelques jours à Florence, ville antale de Leonardo da Vinci, Michel Ange, Botticelli ou encore Giotto ; émerveillez-vous dans la Galleria degli Uffizi (↘️ pensez à réserver longtemps à l’avance), promenez-vous entre les marbres de Piazza della Signoria, explorez le Duomo, chef-d’œuvre de l’architecte Brunelleschi.

Une fresque de la Renaissance à Florence.

« La Cène » d’Alessandro Allori, à l’église Santa Maria del Carmine de Florence. / © L’Occhio di Lucie

*

Prochaine étape, Arezzo, village haut perché où admirer les fresques de Piero della Francesca, superbes cycles réalisés pour la basilique San Francesco.

Une place à Arezzo en Toscane.

L’art dans tous ses états à Arezzo… / © L’Occhio di Lucie

*

Poursuivez vers Sienne qui vaut bien un arrêt pour admirer son architecture, de la Piazza del Campo à la cathédrale, sans oublier la Libreria Piccolomini, un bijou décoré avec éclat par Pinturicchio.

*

Non-loin de Sienne, escale pour la soirée à Monteriggioni, ville célébrée par Dante dans la Divine Comédie. Cerclée de remparts, sa place médiévale est le décor idéal pour un dîner d’été en terrasse.

*

Suivez les derniers lacets de la route pour entrer dans la plaine de Pise et aller voir ↘️ sa fameuse tour, sans négliger pour autant le baptistère, la cathédrale, et le Camposanto, où est conservé un ensemble de fresques réalisées sur trois siècles par de nombreux artistes.

Façade de la cathédrale de Pise.

Pise vue d’en haut… / © L’Occhio di Lucie

*

Le voyage s’achève par la découverte de Lucques, dite « la ville aux 100 églises ». Contemplez-y les mosaïques de la Basilica San Frediano et les marbres du Duomo di San Martino, avant de faire une pause sur sa place emblématique, l’Anfiteatro, construite sur la structure ovale d’un ancien amphithéâtre romain.

Vue de Lucques en Toscane.

Lucques, une image d’Épinal de la Toscane ? Oui. / © L’Occhio di Lucie

 

Sur la route des grands vins


Sur la route des vins toscans, les crus et les paysages se savourent en un seul mouvement. Au cœur des campagnes où s’étendent les vignes, on voyage d’une cave à l’autre à la découverte de vins internationalement célèbres. Bien sûr, le chianti, qui se décline en divers types au gré des provinces toscanes, mais aussi le montepulciano, le brunello di Montalcino ou le morellino di Scansano. Des vins rouges qui se marient parfaitement avec les pâtes aux truffes, un plateau de fromage du terroir ou la fiorentina, beefsteak toscan par excellence.

*

Nos étapes : Commencez par Florence où les journées de visite se concluent par le rituel de l’aperitivo, prétexte tout trouvé pour déguster d’excellents vins en terrasse des plus belles places, en grignotant une schiacciata, sorte de pain plat à l’huile.

Un verre de vin à Florence.

Florence : Santa Croce vue dans un verre de Montepulciano… / © L’Occhio di Lucie

*

Rejoignez les bourgs de Greve in Chianti ou de Barberino Val d’Elsa, puis gagnez Gaiole in Chianti par la route qui traverse vignes et champs d’oliviers. Chaque arrêt est le prétexte d’une balade, d’une visite de caviste ou d’un bon repas toscan.

*

Sur les traces du brunello, un rouge robuste et harmonieux, mettez le cap au sud direction Montalcino, où vous pourrez visiter l’imposante forteresse, ainsi que son musée installé dans le palais épiscopal.

*

Pour finir, direction Montepulciano, chef-lieu du terroir produisant le célèbre vin, en faisant étape à Pienza, village connu pour son délicieux pecorino et sa douceur de vivre.

*

Pour ce voyage, nous vous conseillons de passer au moins une nuit en agriturismo. Au milieu des champs, vous dormirez dans un gîte de charme où l’on peut aussi manger les produits des terres agricoles des gérants.

Un sandwich toscan.

Grignoter les produits toscans : une « schiacciata » garnie… / © L’Occhio di Lucie

 

Thermes et petits villages


Ambiance reposante dans la Toscane rurale, avec ses petits villages accrochés aux coteaux et ses sources thermales naturelles. De village en source, cet itinéraire est placé sous le signe du bien-être. Après des visites culturelles et la découverte des villages typiques, on s’arrête en plein nature pour s’immerger dans l’eau chaude. Sur certains sites, on peut même camper à deux pas des sources pour profiter d’un bain thermal dès le réveil. Encore mieux : la plupart de ces lieux sont restés sauvages et l’accès y est gratuit.

*

Nos étapes : Partez à l’exploration de Sienne : la Piazza del Campo et son centre historique semé d’églises. De là, gagnez les Bagni di Petriolo, pour une session de détente dans ses piscines naturelles. Poussez encore plus au sud de la région pour atteindre Saturnia, où les bains s’articulent en cascade autour d’un ancien moulin.

Piscine naturelle en Toscane.

Aux bains naturels de Saturnia. / © L’Occhio di Lucie

*

Tout proche, ne manquez pas Pitigliano, village fortifié, où profiter d’un aperitivo ou d’une balade dans son quartier juif.

Le village de Pitigliano en Toscane.

Un coucher de soleil sur Pitigliano : inoubliable ! / © L’Occhio di Lucie

*

Puis remontez vers les Bagni San Filippo, non loin de la superbe Abbadia San Salvatore, splendide édifice roman du VIIIe siècle.

*

Enfin, visitez les villages de Sarteano et de San Casciano dei Bagni : peu visités, ils ont pourtant le charme d’une Toscane plus insolite. Autre point commun, ils sont tous deux situés près de thermes naturelles portant leur nom.

 

À propos de l’auteur


Portraits, rencontres, voyages, cuisine, Lucie met en mots l’Italie qu’elle aime sur son blog ↘️ L’Occhio di Lucie. Depuis 2011, elle promène son regard curieux sur ce pays qui la fascine et où elle a posé ses valises, à Rome, Venise ou Ischia.

 


Crédits carte : Map tiles by Stamen Design, under CC BY 3.0. Data by OpenStreetMap, under CC BY SA.

0 commentaire

Laissez un commentaire