10 coins tranquilles à découvrir à Paris

par Pierre
0 commentaire
Vue d'un petit vignoble à Paris.

Des coins tranquilles à Paris, ça existe. Et ils sont même légion en réalité ! Car Paris est une très grande ville, une véritable mosaïque de quartiers aux identités très affirmées… et les touristes se concentrent majoritairement sur les sites les plus célèbres. Si vous avez un peu de temps, voici 10 coins plus intimes de la capitale française à découvrir.

 

Carte des quartiers tranquilles de Paris.

Ici, vous aurez plus de chances de trouver un Paris plus intime.

 

Le village Saint-Paul (4e arrondissement)

Dans le quartier du Marais, entre la passante rue Saint-Antoine et la Seine, s’est développé un pâté de maison insolite : le village Saint-Paul. Il regroupe aujourd’hui 80 commerces dans un réseau de cours intérieurs d’hôtels particuliers, étonnament silencieuses. C’est le rendez-vous des antiquaires, des designers, galeristes… Rue des Jardins-Saint-Paul, vous vous trouverez aussi nez à nez avec l’ancienne muraille médiévale de Paris !

Rue Saint-Paul / 75004 Paris • Métro 1 / Saint-Paul

Vue du village Saint-Paul à Paris.

Une des cours intérieures du village Saint-Paul, dans le Marais.

 

Musée de la vie romantique (9e arrondissement)

Est-on encore à Paris ? C’est fou comme cette jolie petite maison blanche aux volets verts, au fond de sa cour, pourrait se trouver dans une petite ville de province. C’est l’ancienne maison du peintre néerlandais Ary Scheffer (1795-1858), reconvertie en musée évoquant la vie parisienne au XIXe siècle. La visite du musée est intéressante, mais que dire d’un peu de bon temps sur la terrasse de son café ?

16, rue Chaptal / 75009 Paris • Métro 2 / 12 / Pigalle

Vue de l'entrée du musée de la vie romantique à Paris.

Quel meilleur endroit pour prendre un petit cagfé à Paris ?

 

La Maison de l’architecture en Île-de-France (10e arrondissement)

Quel contraste ! Juste devant la Maison de l’architecture s’ouvre le parvis de la gare de l’Est avec son flux incessant de véhicules et de voyageurs. Dire qu’il suffit de franchir la porte de cet ancien couvent du 17e siècle pour être transporté dans un autre Paris : une jolie architecture avec quelques galeries de l’ancien cloître mais aussi le Café A, à cheval entre une surprenante salle intérieure et une superbe terrasse arborée.

À lire aussiUne balade dans le 10e arrondissement de Paris

148, rue du Faubourg Saint-Martin / 75010 Paris • Métro 4 / 5 / 7 ou RER D / RER E / Gare de l’Est

Vue de l'intérieur du Café A à Paris.

Le Café A, intérieur et extérieur… C’est juste devant la gare de l’Est !

 

Le château de Vincennes (12e arrondissement)

Tout au bout de Paris intra-muros s’ouvre le vaste château de Vincennes. Loin du Paris touristique, on déambule dans un décor médiéval un peu surréaliste, avec ces murailles, ces portes fortifiées, l’impressionnant intérieur du donjon (le plus haut d’Europe avec plus de 50 mètres), la chapelle à l’architecture raffinée… Le bois de Vincennes est aujourd’hui le plus grand espace vert de Paris avec près de 10 km2 : un agréable lieu de promenade avec ses petits lacs (ne manquez l’étonnante pagode bouddhique au bord du lac Daumesnil), le zoo de Vincennes (un des plus visités de France), l’hippodrome ou encore le parc floral de Paris,

Avenue de Paris / 94300 Vincennes • Métro 1 / Château de Vincennes

Vue du donjon du château de Vincennes à Paris.

Ambiance médiévale à Paris !

 

La Butte aux Cailles (13e arrondissement)

Voilà un quartier emblématique du Paris “éternel” : traditionnellement populaire et remuant, on le découvre à la fois dynamique et tranquille, ses rues et placettes aux jolies façades assoupies et aux vieilles devantures, ses nombreux cafés et restaurants, la gouaille et la créativité de ses habitants. C’est un vrai village au cœur de Paris, à deux pas de la place d’Italie.

Rue de la Butte-aux-Cailles / 75013 Paris • Métro 6 / Corvisart

Une rue à la Butte aux Cailles à Paris.

La Butte aux Cailles est un quartier parisien au caractère très affirmé.

 

Île Saint-Germain (Issy-les-Moulineaux)

On triche un peu… Officiellement, l’île Saint-Germain se trouve à Issy-les-Moulineaux, à la lisière du 15e arrondissement de Paris. Longtemps terrain militaire, elle a donc échappé à l’urbanisation : c’est aujourd’hui un agréable parc public, avec ses arbres, ses jardins, ses pelouses, ses maisons d’artistes, ses sculptures. L’atmosphère est étonnamment bucolique et reposante. Difficile de croire qu’au-delà des bras de la Seine qui l’entourent, grouille l’animation de la capitale et de sa première couronne !

170, quai de Stalingrad / 92130 Issy-les-Moulineaux • RER C / Issy – Val de Seine ou T2 / Jacques-Henri Lartigue

Vue de la Seine à l'île Saint-Germain à Paris.

Même la Seine semble paisible ici.

 

Le village de Passy (16e arrondissement)

Nous sommes ici au cœur du 16e arrondissement, entre le Trocadéro et la Maison de Radio France. Difficile de croire que jusqu’en 1860, ce quartier de Paris était un gros village à vocation agricole aux portes de la capitale. Quoique. Il suffit de parcourir quelques rues pas très droites et encore un peu secrètes pour retrouver l’âme du vieux Passy. On pense notamment à la petite rue Berton où se niche la maison du célèbre écrivain Honoré de Balzac…

Rue de Passy / 75016 Paris • Métro 6 / Passy ou RER C / Avenue du Président Kennedy

Vue de la Tour Eiffel depuis la maison de Balzac à Paris.

Dans les jardins de la maison de Balzac : un Paris provincial…

 

La vigne de Montmartre (18e arrondissement)

Ok, à Montmartre, il y aura le Sacré-Cœur et la place du Tertre. Mais éloignez-vous un peu de cette “piste aux éléphants” : à quelques rues de là à peine, vous découvrirez un autre Montmartre. Rendez-vous par exemple rue Saint-Vincent : autour de l’ancien cabaret du Lapin Agile, autrefois repaire d’artistes célèbres (comme Picasso), vous verrez l’un des derniers vignobles de Paris ! Certes, il ne produit pas un cru inoubliable (il est orienté plein nord…), mais le fruit de ses quelque 1700 pieds de vignes est vendu chaque année au profit d’œuvres sociales.

Rue Saint-Vincent / 75018 Paris • Métro 12 / Lamarck-Caulaincourt

Vue d'un vignoble à Paris.

Juste derrière le Sacré-Cœur, on produit encore du vin à Paris.

 

La Butte Bergeyre (19e arrondissement)

Située juste à côté des – bien plus connues – Buttes Chaumont et de leur parc magnifique, voici la “petite” Butte Bergeyre. Elle se résume à quelques rues tranquilles, désertées des touristes. C’est un Paris authentique qui se dévoile. Du parc qui s’étend sur son flanc, on découvre des jardins partagés, un clos de vigne et, tout en haut, une vue sur le Sacré-Cœur.

Autour de la rue Edgar-Poe / 75019 Paris • Métro 2 / Colonel Fabien, Métro 7B / Buttes Chaumont

Vue du Sacré-Cœur à Paris.

La vue sur le Sacré-Cœur est imprenable depuis la secrète butte Bergeyre.

 

Le cimetière du Père-Lachaise (20e arrondissement)

On peut dire que le cimetière du Père-Lachaise est une attraction touristique majeure de Paris : c’est le cimetière le plus célèbre de la capitale, qui accueille la dernière demeure de nombre de célébrités. Glauque ? Pas du tout, bien au contraire ! Sur près de 45 hectares, on déambule dans un décor naturel omniprésent (plus de 5000 arbres y sont plantés !), ses allées sont majestueuses ou ressemblent parfois à de petits sentiers qui se faufilent entre les tombes… On s’y perd avec un certain plaisir.

Boulevard de Ménilmontant / 75020 Paris • Métro 2 / 3 / Père Lachaise

Vue du cimetière d'une allée ombragée du Père-Lachaise à Paris.

L’ambiance est un peu irréelle dans les allées du cimetière du Père-Lachaise.

 

Crédits photos : couverture, village Saint-Paul, musée de la Vie romantique, Café A : capture d’écran Google Maps, château de Vincennes, butte aux Cailles, île Saint-Germain, Maison de Balzac, Vigne de Montmartre, butte Bergeyre, cimetière du Père-Lachaise.

0 commentaire

Laissez un commentaire