Passer une inoubliable journée à Capri

par Pierre
14 commentaires
Sur l'île de Capri en Italie.

“Capri, c’est fini”… Vraiment ? Chantée depuis des siècles pour ne pas dire des millénaires, l’île aimante, désarçonne parfois – quelle foule en haute saison ! – et finalement, quand on finit par découvrir LE chemin de traverse qui vous fait échapper d’un coup au temps et au tourisme de masse, elle grave en vous un souvenir impérissable. Saurez-vous tomber dans son piège ?

 

Capri, une ambiance unique

Qu’il serait long de décrire Capri… Elle n’a beau mesurer que 6 kilomètres de long pour 3 kilomètres de large, elle est devenue un véritable mythe, un symbole de la dolce vita, un refuge pour la jet set et les grandes fortunes. Ce n’est pas nouveau : Capri fascine depuis l’époque romaine. Pas moins de 12 villas s’y construisirent, dont celle de l’empereur Tibère lui-même, qui y passa les dix dernières années de sa vie.

Plus proche de nous, la jet set, mais aussi les grands industriels et nombre d’intellectuels majeurs du XXe siècle raffolèrent de ce caillou à la fois rugueux et raffiné, convivial et superficiel. Il en reste aujourd’hui une île magique, escarpée et nimbée de nostalgie, vigie de la somptueuse baie de Naples, un balcon couvert de pins, de citronniers et d’oliviers et ouvrant sur la Méditerranée…

Pour en apprécier le charme à sa juste mesure, préférez peut-être aller à Capri hors-saison, ou restez-y pour la nuit en été si vous le pouvez (attention, les prix sont élevés). Lorsque le flot des touristes est parti, l’île se livre alors à vous dans la chaude lumière du soir…

Carte Capri

 

7 choses à voir à Capri

Capri, la ville

La capitale est une petite cité de 7000 habitants, construite sur l’isthme le plus étroit de l’île, et ouvrant à la fois sur sur la côte sud avec le port de Marina Piccola et la côte nord avec celui de Marina Grande. Ce dernier est d’ailleurs relié au cœur de ville par un funiculaire.

Capri est célèbre par ses maisons blanches, ses boutiques de luxe, son atmosphère un peu surfaite par moments et sa petite place Umberto I (plus connue sous le surnom affectueux de Piazzetta), LE lieu où il faut se faire voir…

Vue du port de Capri en Italie.

L’île de Capri est la perle du golfe de Naples.

 

Le sentier côtier

Ou du moins une partie du sentier côtier, qui permet de découvrir à pied, dans un décor spectaculaire, la partie sud-est de l’île. A partir de Capri, on gagne l’Arco Naturale, une surprenante arche naturelle de près de 20 mètres de haut qui surplombe la côte orientale de Capri.

Non loin de là se trouve la grotte de Matermania, puis on passe à proximité de la villa Malaparte, construite en 1937 sur un éperon rocheux pour l’écrivain italien du même nom. Le panorama sur la presqu’île de Sorrente y est magnifique.

On découvre ensuite les Faraglioni, trois rocs emblématiques de Capri, d’une centaine de mètres de hauteur chacun, qui se détachent de l’île à son extrémité sud-est. La boucle s’achève avec le belvédère de Tragara et sa vue sur la petite baie de Marina Piccola. Comptez deux bonnes heures pour cette promenade.

Vue des rochers de Faraglioni sur l'île de Capri en Italie.

Les impressionnants Faraglioni, à la pointe sud-est de Capri.

 

La via Krupp

Autre promenade spectaculaire à Capri : la via Krupp, construite par l’industriel allemand éponyme, qui aimait passer l’hiver sur l’île. Le point de départ est la chartreuse de San Giacomo et son vaste cloître, que bordent les jardins d’Auguste, un agréable parc ombragé et fleuri qui débouche sur un belvédère.

De là, la plongée sur l’allée dallée qui serpente jusqu’à la mer est sans doute la vue la plus célèbre de Capri. On descend à la Méditerranée à l’ombre des pins et des grandes falaises blanches, jusqu’au port de Marina Piccola.

Vue plongeante sur les virages de la Via Krupp sur l'île de Capri.

Les impressionnants lacets de la via Krupp.

 

La villa Jovis

C’est le site archéologique majeur de Capri. Il s’agit sans aucun doute de la villa de l’empereur Tibère, qui y vécut de 27 à 37 après Jésus-Christ. Le domaine de deux hectares a été construit à l’extrémité nord-est de l’île, au sommet du mont Tiberio. Le panorama dont il jouissait était naturellement grandiose…

Juste à côté se trouve le lieu-dit salto di Tiberio (“le saut de Tibère”) : la légende noire de l’empereur raconte que celui-ci faisait précipiter de ce promontoire ses adversaires encombrants, qu’il invitait préalablement à dîner…

Vue des ruines romaines de la villa Jovis sur l'île de Capri.

De sa villa, l’empereur Tibère jouissait d’un panorama grandiose…

 

Anacapri

Seconde localité de l’île et à peine moins peuplée que Capri, Anacapri se distingue par sa situation, plus au cœur des terres et en altitude. Même si vous retrouverez le même style de maisons blanches dans les deux cités , Anacapri apparaît souvent plus authentique, plus bucolique, moins clinquante que la “capitale”. Ne manquez pas de visiter sa petite église baroque San Michele, dont le sol est entièrement pavé de délicieuses majoliques napolitaines pastelles datant du XVIIIe siècle.

De l’autre côté de la ville, il y a aussi la villa San Michele, construite au XIXe siècle pour un médecin philanthrope suédois. Elle est l’incarnation de la villa romantique, avec son jardin de sculptures et son belvédère.

Si le cœur vous en dit (enfin, surtout vos jambes), vous pouvez rejoindre Marina Grande à partir de la villa, en empruntant les Escaliers phéniciens (scala Fenicia), taillés dans la montagne. Ses presque mille marches (attention, chemin raide) sont sans doute antérieures à l’époque romaine…

Vue de la cour intérieure d'un petit palais sur l'île de Capri.

La douceur de la villa San Michele, à Anacapri…

 

Le mont Solaro

Depuis Anacapri, il est possible d’accéder au mont Solaro, le point culminant de Capri avec ses 589 mètres d’altitude, via un télésiège (l’ascension peut aussi se faire à pied bien sûr). De là haut, on jouit d’un panorama grandiose sur toute l’île, mais aussi sur toute la baie de Naples, le Vésuve et le commencement de la côte amalfitaine.

Vue panoramique sur le golfe de Naples depuis l'île de Capri.

Du sommet du Monte Solaro, une vue imprenable sur la baie de Naples et la côte amalfitaine.

 

La Grotte bleue

Située sur la rive nord-ouest de l’île, la Grotte bleue est l’une des attractions majeures de Capri. Longtemps tenue pour un lieu mystérieux, il n’est possible d’y pénétrer que par une petite cavité au ras de l’eau. Une fois à l’intérieur, la magie opère immédiatement : sous une voûte d’une dizaine de mètres de haut brille, la mer prend une intense couleur bleu cobalt. Ceci est dû au fond sablonneux blanc, illuminé par la lumière rasante venue de l’extérieur…

Vue de l'intérieur d'une grotte maritime sur l'île de Capri.

L’ambiance unique, irréelle, de la Grotte bleue…

 

Comment aller à Capri ?

En bateau

De nombreux ferries assurent la liaison entre le continent et Capri, et ce au départ de Naples, Sorrente ou depuis la côte amalfitaine. Des bateaux relient également Capri à l’île d’Ischia. Comptez environ 20 € par adulte pour toutes ces traversées.

Autre chose : l’île n’est pas bien grande mais il faut parfois un peu de temps pour aller d’un point à un autre : tenez-en compte quand vous devez reprendre le ferry du retour !

 

En voiture de location ?

Eh non, vous n’irez pas à Capri avec votre voiture de location… D’une part parce que les véhicules sont interdits aux visiteurs pendant la saison touristique, et d’autre part, il n’est pas permis de prendre le ferry avec une voiture de location. Enfin, l’île est suffisamment petite : y rouler en voiture en basse saison ne présente que des inconvénients (routes étroites, difficulté pour stationner, etc.). Sur l’île, il est possible de se déplacer très facilement en bus (environ 2 € le ticket simple entre Capri et Anacapri, un peu moins de 10 € par personne le ticket journée).

 

Trouver un hôtel à Capri



Booking.com

 

Crédits photo : couverture, port de Capri, Faraglioni, Via Krupp, villa Jovis, Anacapri, Monte Solaro, Grotte Bleue.

14 commentaires

14 commentaires

Camille 17 février 2019 - 21:47

Bonjour
Tous les spots décrits dans cet article sont faisables en une journée ?
Merci de ta reponse

Répondre
Pierre 26 février 2019 - 10:54

Bonjour, tout dépend de ses centres d’intérêts et de son rythme de visite. Si on veut tout tout tout voir, il vaut mieux prévoir deux jours.

Répondre
Delphine 2 septembre 2018 - 14:22

bonjour
pouvons nous circuler en vélo sur l île de Capri pour voir tous les spots majeurs de visite
merci delphine

Répondre
Pierre 3 septembre 2018 - 7:43

Bonjour, rien n’empêche de visiter Capri en vélo mais ce n’est pas quelque chose que je conseillerais forcément. À part relier Capri à Marina Grande et Anacapri, la route ne vous mènera pas à grand chose. Les principaux spots s’atteignent à pied (Monte Solaro, côte est…). Bien à vous, Pierre

Répondre
Sara El Mennaoui 20 août 2018 - 11:16

Bonjour,
Nous comptons passer une journée à Capri également. Combien coûtent les visites des différents endroits ? Et nous conseillez-vous d’anticiper en prenant les entrées en ligne ?

Répondre
Pierre 20 août 2018 - 11:39

Bonjour,
À l’heure où je vous parle, voici quelques exemples de prix (plein tarif, par personne) : la Grotte Bleue (Grotta Azzura) coûte 14 euros, la Villa San Michele 8 euros, le télésiège du Monte Solaro 8 euros l’aller simple et 11 euros l’aller retour, la Villa Jovis 6 euros, la chartreuse de San Giacomo 6 euros.
Tout dépend du moment où vous vous rendez à Capri, mais si vous en avez la possibilité, je vous conseille de réserver à l’avance la Grotte Bleue. Les autres sites sont beaucoup moins visités.
Bonne journée
Pierre

Répondre
rheins 26 janvier 2018 - 11:17

Bonjour et merci pour ces infos précieuses.
Pouvez vous nous donner quelques bonnes adresses bon rapport qualité prix pour se restaurer? Merci!

Répondre
Pierre 29 janvier 2018 - 10:27

Malheureusement non, j’avais pris un pique-nique pour cette journée à Capri… Peut-être y a-t-il d’autres lecteurs qui ont de bonnes adresses à partager ?
Pierre

Répondre
Mylène 22 janvier 2018 - 14:41

Bonjour,
Merci pour votre article. Nous visiterons Capri l’été prochain. Quels seraient les incontournables selon vous pour un petit groupe qui inclut 5 enfants âgés entre 6 et 12 ans?

Répondre
Pierre 22 janvier 2018 - 14:54

Bonjour, merci pour votre commentaire. Pour ma part je vous conseillerais une visite de la ville de Capri, une montée au Monte Solaro et une excursion dans la Grotte Bleue 🙂 Pierre

Répondre
Dimitri 7 octobre 2017 - 22:16

Bonjour,
Merci pour cet article. Petite question cependant: vous conseillez d’éviter la voiture, je comprends. Mais qu’en est-il pour un scooter pour une visite de Capri début Novembre ?
Je n’ai lu que des avis positifs sur le fait de visiter (une partie de) Capri en 2 roues.

Pensez-vous que ce sentiment de liberté est réel et pratique ou bien est-ce une très mauvaise idée ?

Cordialement

Répondre
Pierre 9 octobre 2017 - 10:34

Bonjour Dimitri,

Merci pour votre message ! Pour répondre à votre question : oui vous pouvez tout à fait louer un 2 roues pour parcourir Capri.
Cela fait partie du mythe italien, et le sentiment de liberté est bien réel. Mais attention toutefois si vous n’avez jamais conduit de scooter, je connais quelqu’un pour qui le mythe s’est terminé dans le fossé au bout de quelques virages, à cause de gravillons (en voiture, on n’y prête pas attention, mais en scooter…!).

Bien à vous,
Pierre

Répondre
Audrey 8 juillet 2016 - 11:47

Bonjour, et merci pour cet article, il me permet de mieux préparer ma journée à Capri! Je me pose quand même une question, le sentier côtier me semble incontournable mais à partir du centre de Capri, on y va à pied ou un bus nous amène au départ de ce sentier ? J’ai du mal à anticiper ce genre de chose… cela parait tout près sur une carte mais avec les dénivelés qu’il peut y avoir à Capri, j’ai un petit doute !
Merci d’avance pour ta réponse!

Répondre
Pierre 8 juillet 2016 - 15:57

Bonjour Audrey, pas de souci pour rejoindre le sentier depuis le centre de Capri. Prenez la Via Le Botteghe qui part derrière la Piazzetta et continuez toujours tout droit (de mémoire il n’y a pas de bus qui va dans cette direction). Le début du sentier se situe à 15-20 minutes de la Piazzetta. Bonne balade ! 🙂 Pierre

Répondre

Laissez un commentaire