Une journée d’écotourisme en Alsace

par Mylene
0 commentaire

À ceux qui aiment la nature tout comme moi, je donne rendez-vous à Sélestat en Alsace. Je plante le décor : c’est une charmante petite ville entre Strasbourg et Mulhouse, à 25 kilomètres au nord de Colmar. À l’ouest se trouve le massif des Vosges et à l’est, il y a le Rhin. Et au centre de tout ça se trouve le Grand Ried alsacien…

 

Le Grand Ried est en effet une zone particulière qui correspond à une immense nappe phréatique très proche du sol : de ce fait, quand il pleut trop, cette réserve d’eau déborde et les pâtures se retrouvent submergées sous quelques dizaines de centimètres d’eau. Un écosystème très particulier et très riche ! J’ai passé plusieurs mois dans cet environnement pour mes études en tourisme durable et j’en garde un souvenir très chaleureux.

Carte des lieux à voir dans le Ried en Alsace.

Voici ce qu’il ne faut pas manquer dans la micro-région du Ried en Alsace.

 

Muttersholtz l’authentique

Vous y découvrirez la Maison de la nature du Ried et de l’Alsace centrale qui propose de nombreuses sorties natures pour petits et grand. Les thèmes sont variés comme “le castor”, “la forêt de nuit” ou les “chauves-souris”… Et aussi un sentier pied nu : oui vous avez bien lu ! Avant la promenade tout le monde se déchausse pour ressentir au mieux le paysage qui l’entoure. Pour l’avoir fait plusieurs fois, je le recommande ; c’est ludique !

À quelques centaines de mètres de là, découvrez l’atelier de Batelier du Ried. Patrick est un personnage haut en couleur qui accompagne de nombreux curieux pour une découverte de l’Ill en barque (un affluent du Rhin) entre contes et anecdotes sur la nature nature. Cet artisan est aussi le dernier « calfat » de France, c’est-à-dire qu’il utilise les procédés traditionnels pour la création et la réparation d’embarcations.

Dans le bourg, beaucoup d’autres artisans attendent votre visite. Le tisserand Gander fabrique lui même ses étoffes de lin que l’on appel dans la région le “kelsch”. Il y a aussi l’atelier de poterie dans la zone industrielle tenu par Mme Marino. Rendez visite à l’association locale de production de jus de pomme, vous ne serez pas déçu, il est délicieux. Et pour accompagner cela rien de tel que du fromage local : il y a la tomme du Ried par exemple, qui de décline en version nature, aux graines de Fenugrec ou à l’ail des Ours.

Une cigogne en Alsace.

La cigogne est bien entendu l’animal emblématique de l’Alsace…

Pour les observations les prairies du Ried vous satisferont, car on peut y voir des cigognes voire des courlis cendrés pour les plus connaisseurs. Il est reconnaissable à son long bec recourbé vers le bas. Cependant il se fond très bien dans le paysages de hautes herbes, mais peut être aurez-vous l’occasion d’entendre son chant si particulier ?

 

Mackenheim grandeur nature

À Mackenheim il faut absolument aller se promener dans la forêt communale en empruntant la rue du Moulin. Cette forêt est elle aussi parfois inondée, ce qui fertilise le sol. De ce fait certaines plantes ont une taille démesurée, comme les noisetiers qui ont un grand tronc ou des lianes dignes d’une forêt équatoriale. C’est aussi le royaume des sangliers et des chevreuils. En passant les nombreux petits ponts et passerelles, vous aurez forcément l’impression d’entrer dans un autre monde, un monde féerique, cette impression est encouragée par les nombreuses libellules qui voleront autour de vous.

 

Marckolsheim et le fantôme de la Cité 14

À Marckolsheim, l’endroit qui a attiré mon attention c’est la Cité 14. Cet endroit est vraiment original ! Ici la société EDF avait bâti une cité ouvrière proche des chantiers de constructions des barrages sur le Rhin. Une fois les édifices bâtis, la cité a été démantelée. Il ne demeure actuellement que quelques petits bâtiments et les routes goudronnées. Il est impressionnant de voir à quel point la nature a reprit ses droits sur un lieu autrefois colonisé par l’homme.

 

Ebersmunster la baroque

À 15 kilomètres au nord de Sélestat, la commune d’Ebersmunster vaut vraiment le détour. En plus d’être un village sublime que l’on pourrait prendre pour un décor de poupée, la commune détient un véritable trésor : son église abbatiale. Construite en style baroque au XVIIIe siècle, elle est parfaitement conservée avec ses peintures murales et toutes ses dorures. Si vous êtes chanceux, vous aurez l’honneur d’entendre l’orgue en action, des musiciens viennent du monde entier pour jouer sur cette instrument remarquable conçu par Silbermann.

Intérieur de l'église d'Ebersmunster en Alsace.

L’abbatiale d’Ebersmunster est un délice baroque et multicolore.

 

Sélestat, fleuron de la vieille Alsace

Non bien sûr, je n’oublie pas de parler de Sélestat ! C’est une petite ville agréable à vivre, à taille humaine. C’est aussi l’une des cités alsaciennes les mieux préservées : vous y croiserez nombre de vieilles maisons à colombages, ses hôtels particuliers, ses tours, ses deux églises médiévales mais aussi sa fabuleuse Bibliothèque humaniste (actuellement en travaux, réouverture prévue en 2018, ndlr) qui accueille une collection inestimable de livres anciens.

Intérieur de la Bibliothèque humaniste de Sélestat en Alsace.

La « Bibliothèque humaniste » de Sélestat est l’une des plus précieuses d’Europe.

Et si vous avez encore une petite envie de nature, dirigez-vous vers l’Illwald. Cette forêt est un équilibre réussi entre terre et eau, mais le plus intéressant reste les troupeaux de daims qui y résident.

Animaux dans la forêt de l'Illwald en Alsace.

L’Illwald en hiver, veillée par la silhouette du château du Haut-Koenigsbourg…

 

Crédits photos : couverture, cigogne, Ebersmunster, Sélestat, Illwald.

0 commentaire

Laissez un commentaire