Écosse : mes coups de cœur à Édimbourg

par Inès
2 commentaires
Panorama sur Édimbourg.

Aujourd’hui, j’ai envie de vous emmener dans une contrée chaleureuse… Il s’agit d’un petit pays au nord du Royaume-Uni, empreint d’une forte identité. Un pays de légendes, de musique, et de paysages incroyables ! Même si tous les natifs ne portent pas de kilt, ne jouent de la cornemuse ou ne pratiquent le shinty, cette culture y est largement revendiquée.  Vous l’aurez deviné, on met le cap sur l’Écosse ! Et plus particulièrement aujourd’hui sur sa capitale, Édimbourg. Je vous embarque pour une virée dans cette ville pleine de charme, c’est parti !

 

CES LIEUX À NE PAS MANQUER À ÉDIMBOURG

En se promenant dans les rues de la ville d’Edimbourg, on retrouve les traces des différentes « ères » qui ont forgé les murs de grès sombre de la ville.

 

💙 OLD TOWN : LA VIEILLE VILLE D’ÉDIMBOURG

Dans le quartier de Old Town par exemple – qui est le cœur historique de la ville et qui est classé au Patrimoine mondial de l’Unseco, vous trouverez encore de petites rues très étroites et pavées du Moyen-Âge. L’une des plus célèbres et des plus jolies est Victoria Street, avec sa forme courbe, son dénivelé et ses façades rehaussées de couleurs.

Pour l’anecdote, lorsque les habitants allaient déverser depuis leurs fenêtres des déchets ou des eaux usées, ceux-ci avaient pour habitude de crier : « gardy loo! » (du français « gare à l’eau ! ») pour prévenir les passants.

Vue de la vieille ville d'Edimbourg.

Le majestueux fouillis de la vieille ville d’Édimbourg… À droite : l’étrange clocher de la cathédrale Saint-Gilles.

Old Town relie grosso modo le Château d’Édimbourg au palais de Holyrood et s’articule autour du Royal Mile, la principale artère de la capitale écossaise. Là se déploient des monuments majeurs d’Édimbourg comme la cathédrale Saint-Gilles (St. Giles’ Cathedral), le musée d’Édimbourg ou le parlement écossais.

🎓 PORTE-BONHEUR… 
Étudiants, vous voulez plus de chance de réussir vos examens ? Allez donc sur le Royal Mile, non loin de la cathédrale Saint-Gilles, toucher l’orteil droit de David Hume, enfin de sa statue bien-sûr !

 

Du côté de l’Université, vous trouverez le Musée national d’Écosse, ainsi que l’église et le cimetière de Greyfriars (Greyfriars Kirkyard).

Sur la placette juste devant le site se trouve la statue de Greyfriars Bobby : elle célèbre un petit chien, un Skye terrier, qui sa vie durant (presque 15 ans !) veilla la tombe de son maître.

👛 UN BON PLAN GRATUIT À ÉDIMBOURG

Pour les amateurs de musées et les enfants, allez donc passer un petit moment au National Museum of Scotland. En plus de proposer des expositions ponctuelles, il retrace l’histoire et la culture de ce merveilleux pays, et surtout il est gratuit (certaines expositions sont payantes toutefois) !

 

💙 LE CHÂTEAU D’ÉDIMBOURG

Le monument emblématique et incontournable d’Édimbourg, c’est bien-sûr son château ! Situé au sommet d’un piton  volcanique, il offre une magnifique vue sur la capitale écossaise.

Vue du châeteau d'Édimbourg.

Le Château d’Édimbourg vu depuis les jardins de Princes Street.

C’est l’ancienne résidence des rois d’Écosse, et le site en perpétue le souvenir malgré l’union de la couronne écossaise à celle d’Angleterre en 1707 : le Château abrite encore les Honours of Scotland, autrement dit les insignes de l’antique royauté (couronne, sceptre…).

⚔ LA « PIERRE DU DESTIN », UNE HISTOIRE ÉCOSSAISE

La Pierre du Destin, appelée aussi Pierre de Scone, possède une grande charge émotive pour les Écossais. Pourtant, il ne s’agit que d’un simple bloc de grès… Mais c’est cette pierre servait de trône au couronnement des rois d’Écosse.

La Pierre a longtemps symbolisé l’animosité entre Écossais et Anglais. Les rois d’Angleterre s’en sont en effet emparé et la placèrent dans leur propre trône de couronnement… histoire de bien souligner qu’ils « s’asseyaient » sur l’Écosse, au sens propre comme au sens figuré !

En 1950, des étudiants dérobèrent la Pierre à l’abbaye de Westminster, à Londres, pour la ramener en Écosse (ils la brisèrent maladroitement en commettant le forfait…). C’est seulement en 1996 que la Pierre du Destin fut officiellement restituée à l’Écosse et exposée au Château d’Édimbourg.

Toutefois, pour la petite histoire, il est convenu qu’elle sera renvoyée à Londres pour chaque couronnement de roi ou reine d’Angleterre… Les symboles ont la vie dure, isn’t it? 

On déambule ainsi dans les salles du palais royal, on admire la chapelle Sainte-Marguerite (le plus ancien bâtiment d’Édimbourg), on profite des vues depuis ses imposantes fortifications, on visite le Musée national de la Guerre…

Si vous y êtes en milieu de journée, ne manquez pas le le fameux One o’clock gun : ce coup de canon est tiré tous les jours à 13 heures précises (sauf le dimanche).

 

💙 FLÂNER DANS LES PARCS D’ÉDIMBOURG

Ce qui frappe à Édimbourg, c’est l’omniprésence du vert. Il y a déjà les superbes et vastes jardins du centre-ville comme ceux de Princes Street, sur le versant nord du Château, ou The Meadows, au sud de la vieille ville, derrière l’université.

Vous dénicherez aussi sans aucun doute les délicieux Dean Gardens, qui serpent au fil du Water of Leith, et qui abrite le décor idyllique de Dean Village, un ancien hameau perdu dans la verdure absorbé ensuite par la ville.

 

💙 CALTON HILL

Et puis, il y a les collines. Oui, Édimbourg, ça monte et ça descend ! Vous l’avez constaté dans Old Town et en montant au Château, mais vous n’avez pas tout vu.

Juste à côté de la gare, grimpez à Calton Hill. La colline n’est pas très grande, mais elle offre un belvédère somptueux sur la vieille ville toute proche.

Panorama sur Édimbourg.

Calton Hill est LE cliché d’Édimbourg.

Elle concentre également un nombre importants de monuments tous plus romantiques les uns que les autres : le Monument national d’Écosse et ses airs de temple romain, le Monument à Nelson qui ressemble à un phare et la colonnade en rotonde du Dugald Steward Monument : la vue dont on y jouit est la carte postale d’Édimbourg par excellence.

🔥 LE BELTANE FESTIVAL POUR RÉCHAUFFER L’HIVER
Depuis quelques années déjà, se tient annuellement (fin avril- début mai) sur Calton Hill un Festival du Feu – le Beltane Festival – pour célébrer la fin de l’hiver. C’est un incroyable festival culturel celte, où de talentueux danseurs, musiciens et comédiens rivalisent d’adresse et de créativité pour enchanter petits et grands, dès la nuit tombée et jusqu’au petit matin.

 

💙 ARTHUR’S SEAT

La présence de ce véritable petit massif montagneux au cœur même d’Édimbourg ne cesse de fasciner les visiteurs, d’autant plus qu’il est resté dans son état naturel et inhabité…

Vue de la colline d'Arthur's Seat à Édimbourg.

Si, si… vous êtes bien au cœur d’Édimbourg !

La colline d’Arthur’s Seat (« le Siège du Roi Arthur ») culmine à 250 mètres et doit son nom au fait qu’elle aurait accueilli le château du roi Arthur et des célèbres chevaliers de la Table Ronde.

C’est aujourd’hui un lieu magnifique pour une belle randonnée dans la nature… en plein centre-ville !

 

💙 LE QUARTIER DE LEITH

Dans un style plus industriel et branché, découvrez le quartier de Leith. Vous y trouverez des entrepôts, autrefois nécessaires à l’activité commerciale d’Édimbourg et aujourd’hui certains, comme The Biscuit Factory, ont été transformés en centres culturels.

Depuis quelques années, ce quartier est réputé comme étant l’un des plus vivants et des plus cosmopolites de la ville. Commerces en tous genres, restaurants et surtout bars, ou « pubs » comme on dit en Écosse. Faites par exemple un tour au pub Port O’Leith pour boire une bière, aussi bien apprécié des touristes que des locaux.

Vous pourrez aussi visiter l’ancien yacht royal, le Britannia, qui est amarré le long de Leith Walk.

 

UN MOT SUR LE FESTIVAL D’ÉDIMBOURG

Le Festival d’Édimbourg se revendique comme le plus grand festival culturel du monde… Et on veut bien le croire ! Créé peu après la Seconde Guerre mondiale, il se déroule chaque année au mois d’août.

Tout Édimbourg vibre alors au rythme de la musique, du théâtre, de la danse, des arts de rue… Mais aussi de la musique militaire, avec le fameux Military Tattoo et ses pipes and drums (« cornemuses et tambours ») qui investit la grande esplanade du Château.

💬 UN CONSEIL : RÉSERVEZ (TRÈS) TÔT VOTRE HÔTEL

Les visiteurs accourent du monde entier pour le Festival d’Édimbourg et les hôtels en août sont pleins très longtemps à l’avance… Si vous souhaitez vous rendre à cet événement unique, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil aux meilleures offres d’hébergements encore disponibles

 

AU DELÀ DU CENTRE : À DÉCOUVRIR AUTOUR D’ÉDIMBOURG

Si vous pensez avoir fait le tour d’Edimbourg avec toutes ces idées, reprenez votre voiture et voici quelques bons plans supplémentaires, c’est cadeau !

 

💙 BLACKFORD HILL

Au sud d’Édimbourg, n’histez pas à monter sur Blackford Hill. Le panorama (encore un !) est imprenable sur tout Édimbourg : la colline du Château,  Old Town, Calton Hill (qu’elle paraît minuscule d’ici !), Arthur’s Seat, le Fifth of Forth, la Mer du Nord et les premiers contreforts des Highlands en arrière-plan… Magique.

🚗 ENVIE D’ALLER PLUS LOIN ?

L’Écosse est une merveilleuse destination pour un road trip. Les Highlands, le Loch Ness, l’île de Skye, le Ben Nevis, l’industrieuse Glasgow – éternelle rivale d’Édimbourg… On vous parle de tout cela dans cet article.

 

💙 LE FORTH BRIDGE

À quelques kilomètres au nord-ouest d’Édimbourg, allez admirer la silhouette magnifique et emblématique du Forth Bridge. Long de 2,5 kilomètres, il enjambe le Forth comme son nom l’indique, et il est dévolu au trafic ferroviaire.

Le pont du Forth en Écosse.

La silhouette du Forth Bridge est reconnaissable entre toutes…

Il fut construit en acier de 1882 à 1887. En plus du tour de force industriel et technique qu’il représente, le pont doit sa réputation à la couleur rouge très photogénique qui le recouvre. Le Forth Bridge est inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Non loin de là, sur la rive nord du Fifth of Forth, faites une petite croisière pour vous rendre sur la délicieuse petite île d’Inchcolm où se niche une vieille abbaye en ruines.

 

👻 QUELQUES CHÂTEAUX HANTÉS

Allez, si vous venez en Écosse, c’est aussi pour voir des châteaux hantés, non ? Je ne vous l’ai pas dit avant, mais le Château d’Édimbourg serait hanté, si si. C’est un bon début, non ?

Un peu plus loin, à une cinquantaine de kilomètres à l’est, au bord de la Mer du Nord, le château de Tantallon vaut le détour ! On y voit notamment la fenêtre du Fantôme, où la silhouette d’une femme est déjà apparue sur certaines photographies… Au-delà de ce frisson, le site du château est superbe avec, face à lui, l’îlot de Bass Rock que les fous de bassan colorent presque entièrement de blanc.

Un château hanté en Écosse.

Les ruines de Tantallon et l’îlot de Bass Rock…

Pour les plus courageux, à 120 km au nord d’Édimbourg se trouve le château de Glamis, réputé pour être le plus hanté d’Écosse. On raconte que des pièces murées recèlent d’horribles secrets, qu’on entend des bruits de dés qui roulent (le diable aurait répondu à une invitation au jeu au cours d’une soirée arrosée), et le spectre de Janet Douglas y rôderait depuis près de 500 ans…

Je vous laisse vérifier tout cela…

 

N’hésitez pas à partager vos bons plans en commentaires… En espérant vous avoir donné des envies d’Écosse, je vous souhaite une bonne route !

2 commentaires

2 commentaires

Mood of April 14 avril 2018 - 9:54

Je vais à Edimbourg mardi et c’est un super article pour que je ne rate pas quoi que ce soit. Merci !

Répondre
Piotr 15 mars 2018 - 11:43

Trop bien cet article ! Merci !

Répondre

Laissez un commentaire