Pourquoi est-il si cher de louer en voiture en France cet été ?

par Pierre
0 commentaire

Si vous avez loué une voiture cet été en France, vous l’aurez sans aucun doute remarqué : les tarifs ont fortement augmenté. J’ai relevé en moyenne une envolée de 35 % des tarifs de location de voiture par rapport à 2019, dernière année “normale”. La raison ? Une pénurie de composants électroniques qui gêne considérablement la production de voitures neuves.
 

À l’origine, un effet papillon…

C’est une conséquence inattendue du défi commercial “du Pacifique” que l’ancien président des USA, Donald Trump, a lancé à la Chine. En entravant les relations économiques entre les deux puissances, le monde de l’électronique s’est retrouvé fort dépourvu. En effet, si la Chine produit en masse ces composants électroniques, leur conception se passe dans leur très grande majorité aux États-Unis.

C’est désormais toute une filière qui doit trouver des solutions pour concevoir et produire chez soi. Et mine de rien, presque toute notre vie quotidienne dépend désormais de composants électroniques. Ajoutez à cela l’explosion de la demande en matériel informatique à travers le monde en raison du développement du télétravail… Résultat : les chaînes de production des contructeurs automobiles sont pour beaucoup d’entre elles en activité très réduite.
 

Les loueurs au dépourvu

Et cela impacte la location de voiture, car nombre de loueurs renouvellent leur flotte régulièrement, certains 1 à 2 fois par an. C’était une crise qu’il était impossible d’anticiper pour eux : leurs commandes s’ajustent en fonction des tendances des réservations, or celles-ci s’effectuent en dernière minute en raison de la pandémie mondiale. Ils sont privés de visibilité depuis environ un an et demi.

Et puis, il n’est pas question pour eux de faire des paris hasardeux sur les investissements : l’année 2020 quasi blanche ne leur a laissé aucune marge de manoeuvre. Du coup, le parc des voitures de location en France est réduit d’environ 40 % par rapport à 2019 pour cet été 2021. Et depuis les annonces de déconfinement en France fin avril, le besoin de vacances de Francais s’exprime vigoureusement… Faible offre, forte demande : les prix bondissent, mécaniquement.
 

Deux cartes pour un été exceptionnel (on l’espère tous)

Pour illustrer l’augmentation des prix en France, voici la carte des 10 principales villes où le panier moyen pour une semaine de location sera le plus élevé en France, à l’été 2021. J’ai comparé ici les tarifs avec ceux de l’été 2019, dernière année où les tarifs peuvent être considérés comme “habituels”. Les destinations touristiques sont les plus demandées et donc les plus chères, aucune surprise en soi pour les vacances estivales.

Un point noir qui peut vraiment coincer : la Corse, où une pénurie pure et simple de véhicules guette. Cela arrive ponctuellement, mais la panne sèche de cet été risque d’être plus sévère. Notre conseil : réserver sans attendre si vous comptez atterrir à Ajaccio, Bastia, Figari ou Calvi.


 
À l’inverse, voici les grandes villes où une semaine de location coûtera le moins cher. Pas mal de villes dans le Sud de la France, ce qui est une bonne nouvelle en soi. Cela s’explique par le fait que la clientèle parisienne, d’ordinaire grande consommatrice de location de voiture à la descente du TGV ou de l’avion, a cette fois loué… directement à Paris, afin d’éviter les transports en commun.


 

Et après ?

La pénurie va-t-elle prendre fin ? Eh bien… pas tout de suite malheureusement. Elle risque de durer jusqu’en 2023 d’après les experts, même si d’ici là des solutions seront trouvés pour augmenter la production et approvisionner les marchés en souffrance. Les voitures de location continueront à être livrées, d’abord au compte-gouttes, puis de manière plus régulière, sans qu’un planning précis puisse être donné à l’instant où j’écris ces lignes.
 


Photo de couverture : où es-tu, voiture de location ? | © FreeProd – stock.adobe.com

0 commentaire

Laissez un commentaire